Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Les Bayonnais de Coldust, pour continuer de brûler les planches

4 juin 2015 > > 2 commentaires

Vainqueurs du tremplin Discoverse à Pau la semaine passée, le rock de Coldust se confronte au rendez-vous de Bayonne ce week-end, gare aux yeux sur les scènes qu’ils enflamment.

Il y a encore quelques jours, les quatre membres de Coldust étaient surtout connus pour affoler les photographes aux bords des scènes du Magneto à Bayonne et des cafés-concerts de L’Atabal à Biarritz.

Tout semble pouvoir s’accélérer depuis que ce combo de Bayonne a été définitivement distingué à Pau comme le groupe à suivre, ressorti vainqueur du Tremplin Discoverse organisé au Showcase, le 30 mai dernier.

coldust-bayonne-2De quoi renforcer la détermination de Mathieu (chant, guitare), Sylvain (guitare), Jérémy (basse), Florian (batterie), dont le destin désormais commun passera par un premier Graal : assurer la première partie de Charlie Winston au festival l’Été à Pau, le 23 juillet prochain, un beau challenge qui sera complété par 3 jours d’enregistrements dans un studio pro.

Cette étape sera considérée comme les autres, « tout s’est fait naturellement, pour l’instant », indique Mathieu, après avoir compris collectivement en janvier dernier qu’il fallait pousser le curseur dans cette seule direction-là, « on a mis la gomme ».

coldust-bayonne-3Un premier EP 5 titres enregistré chez Luc Dabadie à Bayonne, pour des compos en anglais qui sont leur ADN de départ, sans s’être trop longtemps posé la question de la convergence de leurs goûts musicaux, désormais agglomérés dans l’expression tarte à la crème « rock alternatif ».

Leur morceau The Snake claque entre The Muse, pour cette envie de laisser traîner une nappe sonore et les Foo Fighters pour la voix métallique et les ruptures énergiques du rythme:  les membres se regardent, au moins deux d’entre eux n’ont jamais écouté les survivants grunge de Seattle.

Ils le résument avec une formule plus directe, « on fait ce qu’on aime le plus dans la vie », et cela semble se voir autant que s’entendre, « on entend dire que, sur scène, on serait des tueurs », tente Florian, ce que peut confirmer les photos prises d’eux qui traînent sur le net, visages noyés de sueur, corps tendus autant que les cordes de leurs instruments…

Plutôt un atout quand leur jeune carrière passera par des affrontements courts proposés par des formules de tremplin, ils disposent de 45 minutes max, changement de plateau compris, « pas un souci, de toute façon, c’est là que ça se joue, et ça ne ment jamais », assure Sylvain.

coldust-bayonne-7Vendredi prochain, ils prendront place au Tremplin de Bayonne, 16 concerts rassemblés autour de l’idée de ne garder que 4 Highlanders pour être programmés à la prochaine Fête de la Musique.

Dans le même set qu’eux, ils se retrouvent face au chanteur Oyann, sans doute le jeune Bayonnais le plus surpris de ne pas avoir été appelé pour pallier la défection de M Pokora aux Arènes de Bayonne cet été.

Pas de pression (hors des verres) de toute façon, une simple étape, toujours le même credo, quand l’été devrait les voir sillonner les routes bien au-delà de leur seul territoire basco-landais.

La rencontre prend fin, ils comprennent qu’il faut faire une photo de groupe, ils sont assez nuls dans cet exercice, pas encore assez vieux pour avoir oublié l’exercice scolaire, trop jeunes pour tordre leurs bouches façon Liam Gallagher d’Oasis.

Devant un appareil photo, on peut se mettre à leur place. Mais  ça s’arrête là : sur scène, ils ont déjà pris une bonne longueur d’avance sur les autres.

coldust-bayonne-1


Page Facebook de Coldust

Leur EP en écoute :


 


Commentaires

2 réponses à Les Bayonnais de Coldust, pour continuer de brûler les planches

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.