Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Les Ethiopiques, reprendre le sens organique de la culture au Pays Basque

20 avril 2015 > > Soyez le premier à réagir !

Du 22 au 26 avril, les Ethiopiques fleurissent sur Bayonne de multiples rencontres artistiques, appelées à témoigner de la vitalité organique de la culture au Pays Basque.

Le rendez-vous est connu, chaque printemps, sur Bayonne et, souvent, tout autour de la capitale labourdine : les Ethiopiques, portées par l’association Ezkandrai, remet les couverts cette année, avec, comme seul changement notable, le déplacement de ses 5 jours de festivités culturelles de mars à avril (du 22 au 26).

ethiopiques-bayonne-irigoye

David Holmes et JC Irigoyen, vendredi 24 avril

Sur son programme, ou en conférence de presse, ne figure pas le nombre d’éditions déjà réalisées (7), puisque le sous-titre de la manifestation, Bayonne rue du monde, est jugé plus intéressant.

Peu semble importer ce qui a été déjà fait, quand l’objet de ces rencontres métissées reste de cultiver son jardin. Au propre comme au figuré.

ethiopiques-bayonne-bernays

Plantation de semences avec l’association Graine de liberté, jeudi 23 avril

Autour de son metteur en scène, le chanteur Beñat Achiary, de nombreux artistes ont fait leurs ces convictions que rien ne fleurira s’il n’a pas été doucement planté sur son sol, le Pays basque.

Qu’il s’agisse d’expressions humbles et déterminées, dans le champ de la musique, de la danse, de l’intervention poétique qui ont leurs racines ici, ou bien de ce que sa terre généreuse peut accueillir.

ethiopiques-bayonne-2

Chrysogone Diangouaya, jeudi 23 avril

Ce n’est pas qu’une formule, quand aucun autre moteur que ce credo peut motiver la préparation, des semaines durant, de rendez-vous improvisés ou annoncés comme gourmands.

Avec un budget global de 10.000 euros, ceux qui y participent ne sortiront pas cette année encore de leurs sillons encombrés de cailloux, et des difficultés de se déployer comme ils le souhaiteraient.

Les Ethiopiques ont convié une forme certaine de lucidité, en particulier vers cette activité humaine si agressive vis à vis de l’environnement. Qu’il soit naturel ou humain.

ethiopiques-bayonne-halle

Francis Hallé, conférence sur les forêts primaires, vendredi 24 avril

Dans son dossier de presse, une phrase comme « peu de sagesse chez les puissants qui ne rêvent que de dominer le monde » concerne les menaces du changement climatique, mais aussi ces crispations économiques qui feraient de la culture un dossier à régler quand tout le reste le sera.

ethiopiques-bayonne-ordika

Le chanteur basque Ruper Ordika, samedi 25 avril

Ces cinq jours de spectacles, de conférences, d’expositions le revendiquent : il faut protéger la croissance organique des « foyers de la rencontre, de la conscience, de la joie partagée ».

ethiopiques-bayonne-loustalLe temps n’est pas encore venu de planter des arbres en plastique sur des chemins bétonnés.

En ouverture vendredi de l’exposition Sistiaga au DIDAM, l’hommage au peintre basque rendu par Beñat Achiary s’est passé des mots fatigués et usés, un chant souletin se chargeant de rappeler avec force que nous n’étions que ceux que nous choisirons, sous le regard de ces multitudes qui nous observent et nous espèrent.

ethiopiques-bayonne-achiaryDepuis la salle, les irrintzina qui lui firent écho valurent encouragement, et ralliements.

Les mains qui finirent d’applaudir ne furent pas invitées à se contenter de rejoindre les poches qui les enferment : au travail.

ethiopiques-bayonne-une


ethiopiques-bayonne-afficheTout le programme, jour après jour, sur le site des Ethiopiques

On vous en reparlera toute cette semaine…


 


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.