Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

« Les Jours Heureux » à Anglet, au fil rouge des théâtres pour tous

29 mai 2017 > > Soyez le premier à réagir !

Tout le week-end prochain, le festival des arts de rue des Jours Heureux d’Anglet fournira une nouvelle offre de spectacles pour les familles et les curieux sans âge, présentation rapide d’une 8ème édition qui a fait de Pentecôte sa date d’ancrage définitif.

Du 3 au 5 juin 2017, le festival Les Jours Heureux d’Anglet a trouvé définitivement sa place dans un calendrier équitablement partagé entre le Mai du Théâtre d’Hendaye, qui ouvre la saison du théâtre de rue de la côte basque, puis le week-end suivant autour de l’Ascension pour le FAR de Biarritz, quand Anglet a jeté ses amarres sur celui de Pentecôte.

Cie ATTRACTIONS ET PHENOMENES – Le Gran’Rail

Pour cette 8ème édition d’un rendez-vous placé sous la bonne humeur spectaculaire à partager en famille, ses organisateurs, regroupés entre les équipes culturelles de la ville et celle de la Scène Nationale du Sud  Aquitain (SNSA), ont encore une fois aligné les propositions dans un large spectre, autant géographique (30 compagnies et artistes venus de France, d’Espagne, de Belgique ou de Pologne) qu’artistique (arts de la piste circassienne, théâtre d’objets, marionnettes, danses, théâtre).

Fresque en cours par Nicolas Baromme (archives 2016)

Et cette année, ils ne s’y sont pas trompés, en demandant à leur illustrateur en chef Nicolas Baromme de parsemer l’affiche de cette édition de personnages en équilibre sur un fil, dans un décor multicolore et festif : venu de Suisse, l’homme cirque Dimitri qui s’y produira sur 4 représentations est en effet l’aspect le plus spectaculaire de cette année, qui réunit peut-être à lui seul la définition la plus généreuse des Jours Heureux.

David Dimitri, l’Homme Cirque

Seul à bord de son poids lourd, David Dimitri parcourt l’Europe avec une formule tout terrain lui permettant d’installer son chapiteau, crachats sur les paumes des mains et détermination ouvrière accrochée à ses épaules, et de développer ensuite tout un spectacle à lui tout seul, par la mise en oeuvre du cirque éternel (cabrioles, exercice de funambule et homme canon) avec une poésie et une fantaisie souriante qui en nourrissent le bouche à oreilles ébahi.

En conférence de presse il y a  quelques jours, le directeur de la SNSA Dominique Burucoa a emboîté la planche d’appel proposée par Liane Behobide (Ville d’Anglet) pour résumer ces Jours Heureux à un fil, à la fois fragile et rouge, qui permettrait également de nourrir le questionnement de la création artistique.

Avec 26 représentations en salles dans le Parc de Baroja et 30 compagnies invitées en plein air durant ces 3 jours, les déclinaisons du rêve offert peuvent permettre de rendre visible dans ce « Show must go on » la réalité d’un festival « parmi les moins chers de France pour le public », avec un Pass Journée de 10 euros pour les plus grands (5 € pour les moins de 16, ans) et un Pass 2 Jours de 16 € (8 € pour les moins de 16 ans).

David Dimitri, l’Homme Cirque

L’exercice de funambule se passe donc dans les airs mais également des mois dans les réunions puis sur les 3 sites du Festival, du Parc Baroja au Théâtre Quintaou jusqu’aux rivages et plages de la Chambre d’Amour, mobilisant pour cela une petite armée de 50 personnes.

La dominante forte des arts « très visuels » repose donc sur l’affirmation énergique d’une proposition Jeune Public travaillée comme la priorité de l’action culturelle de la Ville d’Anglet, et tricotée tout au long de l’année par de multiples rendez-vous souvent gratuit, ou « à des tarifs qui correspondent à la crise » comme l’affichaient déjà en début du 20ème siècle les camelots de foires foraines.

Cie LES LUBIES – Petit-Ours

Pour que l’effort ne soit contrarié par des grains de sables de mécontentements, par essence incontournables quand la mariée est belle, un retour d’expériences a permis de huiler les frustrations des spectateurs devant les « sold out » des propositions de la journée : cette année, l’accès aux salles se fera sur inscription une demie-heure à l’avance devant les lieux de spectacles, afin d’éviter les préemptions matinales condamnant les arrivées plus tardives à ne pouvoir tenter leurs chances.

CIRC PANIC – L’Homme qui perdait ses boutons

La question ne se posera pas sur toutes les propositions de plein air, les espaces étant aussi continuellement animés par des compagnies déambulatoires qui placent les spectateurs au coeur de leurs cibles mouvantes à émouvoir et amuser.

Le Rêve d’Herbert, par la Cie des Quidams

En cela, la reconduction du principe d’un grand spectacle d’ouverture itinérant et gratuit le samedi est une réconfortante et enthousiasmante non-surprise : aux cavaliers marins des Abysses de la compagnie Remue-Ménage succèdent donc les présences lunaires du Rêve d’Herbert par la Cie des Quidams, danse poétique et introductive au merveilleux concocté à la tombée de la nuit.

Le Rêve d’Herbert, par la Cie des Quidams

Il faudra sans doute concevoir que le facteur météo, à l’oeuvre toute l’année par ses multiples caprices d’entrées maritimes sur la côte basque, sera une préoccupation constante des organisateurs : les voir malgré tout ne renoncer en rien aux possibles et à la joie des spectateurs espérée devra inciter ceux-ci à ne pas passer à côté de l’événement, quand bien même des cols devraient être remontés, des parapluies envisagés, ou des gilets gardés au creux du coude.

LE TROUPEAU DANS LE CRANE – L’Homme de Rien

Du vacillement au chavirement, tout est une question d’équilibre et de choix à prendre, et, dans cette ambition, la réponse apportée par les Jours heureux d’Anglet ne devrait plus tarder à être reconnue comme un rendez-vous de référence dans la Nouvelle Aquitaine.


Tous les renseignements nécessaires et la présentation des programmes dans le site dédié des Jours Heureux d’Anglet


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *