Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Les mondes de Delphine Balley, huis clos hors du temps

27 octobre 2014 > > Soyez le premier à réagir !

A Orthez, le centre d’art Image/imatge donne à découvrir Delphine Balley, étoile montante de la photographie contemporaine. Cette jeune photographe lyonnaise formée à l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles enchevêtre réel et fiction.

Delphine Balley aime les histoires, toutes les histoires, les faits divers, les légendes, les histoires de famille et elle s’en empare pour mieux les transcender dans une mise en scène soignée. De sa série l’Album de famille initiée en 2002, elle a imaginé une suite à cette saga familiale avec Le Pays d’en bas et son premier film Le Pays d’en haut.

Mêlant habilement la réalité à la fiction, Delphine Balley compose des huis clos mystérieux qui transforment par la force du détail, les membres de sa propre famille en véritables personnages.

delphine-balley-2Axées autour de destins féminins récurrents, ces deux propositions questionnent les notions de transmission et d’identité au sein d’un univers confiné, empreint du poids des secrets et régi par des rites étranges. Un symbolisme propre nourrit cette mythologie familiale et convoque le fantastique et le surnaturel dans les évènements du quotidien.

De son goût pour la mise en scène, Delphine Balley a naturellement glissé vers le cinéma, introduisant une dimension gestuelle et sonore à son travail. De ses tableaux photographiques sont ainsi nées des images en mouvement qui préexistaient sûrement dans son imaginaire et ne demandaient qu’à s’animer enfin, pour poursuivre en toute cohérence, la généalogie de son œuvre.

Avec l’exposition Le Pays d’en haut, le centre d’art image/imatge offre la première occasion de voir les nouveaux chapitres de l’Album de famille et de les présenter conjointement avec des images issues de la série initiale.

delphine-balley-1


merciCentre d’art image/imatge (Orthez)

LE PAYS D’EN HAUT
Delphine Balley
22 octobre 2014 / 17 janvier 2015

« D’abord, il y a le pays d’en bas et le pays d’en haut… des temps et des rituels qui se croisent dans des maisons inhabitées. Chaque pièce garde les traces des générations passées, les indices d’existences troublées, d’enfants cachés, de secrets de famille… tout transpire d’un passé qui doit se révéler et se résoudre » – Extrait d’un texte de Valérie Sourdieux

Tous les renseignements sur le site du centre d’art image/imatge


 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.