Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

« Les souliers rouges » à St Pée sur Nivelle : un jeune conte de la cruauté qui retombe sur ses pieds

18 mars 2016 > > Soyez le premier à réagir !

Ce dimanche 20 mars à 17h à l’espace Larreko de St Pée sur Nivelle est proposée une relecture des « Souliers rouges » d’Andersen, pour un spectacle familial de théâtre qui saura tenir en haleine ses spectateurs tout du long.

Rien ne semble évident à s’avancer vers un public familial qui promet dès son pitch puis sa présentation sur scène « des torrents de cruauté » et « des pieds passés à la hache ».

La gageure des Souliers rouges mis en scène par la compagnie Nuits Claires, donnés ce dimanche 20 mars à 17h à l’espace culturel Larreko de St Pée sur Nivelle, s’en tire plutôt très bien, qui entreprend de plonger les plus jeunes spectateurs (à partir de 7 ans) dans le récit tendu du non-dialogue entre une orpheline et sa marâtre, toute droit sortie de nos souvenirs des 101 Dalmatiens.

Claire Hengel (la nouvelle mère) et Aurélie Namur (la fille, par ailleurs auteur du texte) : la cohabitation née de cette adoption frotte et racle; quand est posée comme principe premier que la fillette ne doive conserver le moindre souvenir de sa mère défunte.

La mise en scène de Félicie Artaud repose dès lors sur des codes couleurs qui font sens : le blanc, imposé par « Madame ma mère », cherche à contrecarrer le rouge, couleur préféré de la « Maman » défunte, et espace mental de retrouvailles avec celle qui n’est plus.

Photo : © Michel Boermans

Deux paires de bottines, l’une blanche et l’autre rouge, fournissent le climax dès qu’un mystérieux marchand offre à la fille une paire de souliers de cette couleur interdite.

Supposés être magiques, ces derniers l’invitent à danser toute la nuit pour retrouver sa « maman », mais une fois aux pieds, ils se révèlent particulièrement maléfiques.

souliers-rouges-larreko-3Il faudra retrouver sur le programme de Larreko la durée exacte du spectacle (1 heure) pour se rendre compte que le temps est passé vite en leur compagnie, des enfants retenant leurs souffles aux parents curieux de voir ce que peut le théâtre sur ce jeune conte de la cruauté, inspiré puis détourné du conte d’Andersen.

Une hache va tenir en haleine les spectateurs, et des rires fuseront de la salle, comme l’a constaté depuis sa création en janvier dernier la metteur en scène. Ils n’auront nullement la possibilité de recouvrir totalement la tension de la pièce, déjà pré-achetée pour une tournée en France sur une cinquantaine de dates.

Photo : © Michel Boermans

Sans le dévoiler, le final retombe sur ses pieds, par une conclusion qui rapproche et sauve ses protagonistes.

Toute cette semaine, le même rituel d’applaudissements nourris et mérités a semble-t-il salué chacune des représentations scolaires à Larreko, et il n’a pas été établi, depuis, une augmentation des parricides sur la commune de St Pée sur Nivelle.

souliers-rouges-larreko-7


 

les-souliers-rouges-espace-larreko-saint-pee-sur-nivelle-mars-2016-AGENDALes souliers rouges, par la Compagnie Les nuits claires

Dimanche 20 Mars, 17h00
Espace Larreko, Saint Pée sur Nivelle
Tarifs : de 5 à 8€

Plus de renseignements sur le site de l’Agglo Sud Pays basque


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.