Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Measha Brueggergosman, flamboyante pour la clôture de saison de l’Orchestre Symphonique de Bilbao

17 juin 2015 > > Soyez le premier à réagir !

Le 5 juin dernier, l’Orchestre Symphonique de Bilbao a clos sa saison avec la 5ème symphonie de Beethoven et le magnifique récital de la soprano canadienne Measha Brueggergosman, pour les Quatre Derniers Lieder de Strauss.

Accompagné par la soprano canadienne Measha Brueggergosman et placé sous la houlette du chef mexicain Carlos Miguel Prieto, l’Orchestre Symphonique de Bilbao a ravi son public lors de son dernier concert de la saison. Au programme, des oeuvres de Richard Strauss et la cinquième symphonie de Ludwig van Beethoven.

Après le sublime poème symphonique Mort et Transfiguration de Richard Strauss, Measha Brueggergosman est apparue sur scène, avec ses pieds nus à peine visibles sous sa longue robe et un sourire rayonnant, pour interpréter les Quatre Derniers Lieder du compositeur allemand.

Measha-Brueggergosman-3Les quatre lieder constituent le testament du dernier musicien romantique, “un lumineux adieu d’un vieil homme à son siècle tourmenté”.

C’est en 1948, près d’une année avant sa disparition, que Richard Strauss a composé ce cycle Vier letzte Lieder pour soprano et orchestre à partir de quatre poèmes : Frühling (printemps), September (septembre), Beim Schlafengehen (au coucher) d’Hermann Hesse, et Im Abendrot (soleil couchant) de Joseph von Eichendorff.

Au soir de sa vie, Richard Strauss se livre à une ultime déclaration d’amour à la musique romantique de sa jeunesse. Déployant une palette chromatique aussi opulente que sensible, il transfigure tout son art dans cette œuvre testamentaire.

Measha-Brueggergosman-2

Crédit photo : Frederik Verbeke

A Bilbao, la voix radieuse de la soprano canadienne a brillé de tous ses éclats, rendant à merveille la beauté musicale d’une partition émouvante et brillante. Sa captivante présence scénique et sa voix d’une beauté singulière ont suscité l’enthousiasme de l’auditoire.

Devant la ferveur de la salle, la soprano a complété sa performance avec un bis, Morgen, l’un des plus beaux lieder de Strauss.

Pour retrouver les notes de ces Vier letzte Lieder :

Après l’entracte, l’Orchestre Symphonique de Bilbao a interprété la Cinquième symphonie de Ludwig van Beethoven, dite Symphonie du Destin. Une interprétation magnifique sous la direction de Carlos Miguel Prieto, considéré, à raison, comme l’un des chefs les plus prometteurs de sa génération.

Pour retrouver les notes de la 5ème Symphonie de Beethoven :

Une belle fin de saison donc, à la hauteur sans doute de celle qui nous attend en 2015-2016.


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.