Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

« Michael Moore in Trumpland », manifeste surprise pour dissuader le coup de poker Trump, et « aller chercher » les abstentionnistes américains

20 octobre 2016 > > Soyez le premier à réagir !

Le cinéaste américain des documentaires « Bowling for Columbine » et « Fahrenheit 9/11 » s’invite au débat sur les présidentielles américaines, par un film dévoilé hier à New York et Los Angeles, qui pointe les dangers d’une abstention massive qui favoriserait l’élection du « candidat cocktail Molotov » Donald Trump et écarterait Hillary Clinton, en rappelant son manque de popularité dans le pays.

A un Jon Voigt et un Clint Eastwood près, le candidat républicain américain Donald Trump n’emporte pas l’adhésion du monde du cinéma, qui a pris l’habitude de s’inviter dans les campagnes des Présidentielles.

Habitué des documentaires au vitriol sur les dérives du système, le cinéaste américain Michael Moore, Palmé à Cannes en 2004 pour Fahrenheit 9/11, a produit dans un temps record (en douze jours, dont le montage a été achevé mardi, trois semaines exactement avant l’élection) un nouveau film, Michael Moore in TrumpLand, dévoilé hier dans une salle de New York et une autre de la banlieue de Los Angeles.

moore-trumpland-1Les réactions qui s’en sont suivi ont toutes pointé un effet de surprise de ne pas voir railler l’homme d’affaires, « personne ne veut d’un film qui nous dit que Donald Trump est bidon, que c’est un horrible être humain », quand le propos ici est de parler d’adhérer à une société plus égalitaire, plus juste, où la condition des femmes, notamment, progresse.

Reposant sur un stand-up public du réalisateur, le spectacle a été joué dans le théâtre de Wilmington, une petite ville de l’Ohio (nord-est), située dans un comté votant républicain à une écrasante majorité.

S’adressant à tous ceux qui voudraient voter Trump « pour voir », comme on le fait pour le poker, Michael Moore déploie un faux journal des news de la première semaine de présidence de Trump, en particulier le bombardement du Mexique.

Loin de les caricaturer, il choisit de parler d’égal à égal aux déçus, aux frustrés, pour qui Donald Trump serait « le cocktail Molotov humain qu’ils attendaient ».

moore-trumpland-3La touche d’humour reste toujours présente, mais l’inquiétude n’est jamais loin en pourfendant en premier lieu le réflexe d’abstentionnisme qui pourrait offrir la victoire au candidat républicain, soutenu par un déficit de popularité d’Hillary Clinton.

Conçu pour convaincre et faire basculer ceux qui doutent encore, « la moitié du pays ne va pas voter », rappelle-t-il, ce film « est fait pour aller les chercher ».

Michael Moore in TrumpLand se veut une piqure de rappel pour tous ceux qui penseraient que le vote est malgré tout plié en faveur de la candidate démocrate Hillary Clinton, « plus je voyais ses supporteurs faire leur danse de la victoire comme si tout était terminé, plus je me disais: vous êtes en train de faire élire Donald Trump ».

moore-trumpland-5Loin de signer un chèque en blanc à la candidate démocrate, il prévient que si, une fois élue, elle ne s’en tient pas à son programme, il lui demandera des comptes et se présentera en 2020.

« Je ne plaisante pas », a-t-il complété face aux journalistes, premiers spectateurs du film hier à New York.

Moore a avoué lui-même après la projection presse du film qu’il doute qu’un électeur change d’idée après l’avoir vu, « j’espère seulement avoir déprimé le vote pour Trump. Que ceux qui vont voter pour lui le 8 novembre n’amènent pas leurs amis ».

Michael Moore in TrumpLand devrait être bientôt visible dans une trentaine d’autres villes américaines ainsi que sur des plateformes de diffusion numérique.

moore-trumpland-4


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.