Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Nina Johansson à Pop Terrasse#2, le désir partagé d’un concert référence « pour aller plus loin »

2 septembre 2016 > > 2 commentaires

La venue de la jeune chanteuse suédoise à Pop Terrasse#2 est un pari pour nous, et une gageure pour elle, à un moment où elle prépare son premier EP (octobre 2016) : retour sur une trajectoire naissante qui pourrait faire d’elle une très grande.

L’histoire de Nina Johansson sur une scène trip pop part d’une histoire d’amitié, d’un hasard plus que d’un rendez-vous. Elle est en France depuis une dizaine d’années, et au milieu de ces nombreux boulots alimentaires qui vous permettent de vous lever le matin, elle a pris l’habitude de chanter. Tout le temps. Piano et voix, « c’est ma base, j’y tiens ».

Elle a gardé ça de son pays natal, la Suède, qui ne gagnera pas la prochaine Coupe du Monde mais qui a su se faire une place dans le paysage musical des belles choses à écouter.

nina-johansson-pop-terrasse-2016-anglet-4Elle chante, chante, et ses amis parviennent à la convaincre de participer à un concours sur Paris, les Ailes de Montmartre, où le Président du Jury fond pour son univers mélodique.

David Assaraf a déjà travaillé avec Keren Ann, Arthur H, et il lui propose de travailler sur son premier EP, au sein d’une jeune structure d’édition Abbesses Music Publishing.

L’EP ne sortira qu’en octobre 2016, et sa venue pour Pop Terrasse#2 à Anglet est un pari pour nous, sur la base d’un premier teaser du futur album, où sa voix ondule puissamment autour d’une base lourde, envoûtante, et très convaincante.

Repérée au printemps de Bourges sur une base pop folk, elle travaille depuis plusieurs mois sur un registre différent, plus proche de ce qu’elle écoutait « là-bas » avec son frère, quand ils écoutaient Radiohead ou Portishead.

« J’ai été surprise de voir les gens s’intéresser à ma musique, et dans le même temps, j’ai ressenti que je pouvais aller au-delà de mes petites chansons », répond-elle depuis Londres où le travail est mis en place depuis quelques mois.

nina-johansson-pop-terrasse-2016-anglet-1Elle a entrevu la possibilité de saisir une chance, avec ses garde-fous à elle, « j’ai besoin de faire confiance à ceux qui m’entourent, c’est primordial ».

La base de ses textes est trop fragile, un peu « low » précise-t-elle, pour qu’il en soit autrement, de toute façon.

Après avoir été programmée aux Révélations du Printemps de Bourges au printemps dernier dans une ligne musicale qu’elle a abandonnée depuis, elle sera accompagnée à Anglet d’un guitariste, d’un clavier et pianiste, et d’un gars « qui s’occupe des machines électroniques, je ne connais même pas le nom exact de ça en français », rit-elle de bon coeur.

Et cela fonctionne, elle est la première à écouter le résultat, « ça a ouvert des portes dans ma musique, et ça n’arrête pas d’évoluer ».

nina-johansson-pop-terrasse-2016-anglet-2Elle trouve ça encore un peu « mystérieux mais intéressant », une veine trip pop qu’elle avait en tête, sans avoir franchi le pas, « ça marche pas mal ».

Elle a vu les photos de Pop Terrasse#1, a découvert cette ambiance si particulière, et elle rejoint l’envie de son producteur et du tourneur Le Periscope (qui nous l’a fait découvrir) de lui proposer une sorte de concert-référence.

« J’ai hâte », conclut-elle, et elle nous a confirmé qu’elle viendrait.

nina-johansson-pop-terrasse-2016-anglet-3


Teaser de One step too low de Nina Johansson, août 2016



 


Commentaires

2 réponses à Nina Johansson à Pop Terrasse#2, le désir partagé d’un concert référence « pour aller plus loin »

  1. sylvain dit :

    Un peu déçu sur scène ,manque de présence total , heureusement que les musiciens sont très bon.

    • Je crois qu’elle a eu des difficultés à « prendre la scène », pour clairement son premier concert avec de nouvelles compositions, dans ce style trip pop qui est désormais le sien.
      Je l’ai par contre trouvé extrêmement bien en place dans sa voix, mais parfois « désorientée » par ces enveloppes sonores autour d’elle.
      Une artiste à suivre, j’en reste convaincu.
      Merci pour votre message,
      à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.