Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Tournage de « NON », du Petit Théâtre de Pain : nuit de rage dans le ras-le-bol de notre époque Macron

9 mai 2016 > > Un commentaire

« Non » est le premier passage à la réalisation cinéma du Petit Théâtre de Pain, récit d’une nuit de colères qui devrait sortir juste avant les Présidentielles 2017, un projet artistique et économique hors normes rageusement en phase avec la contestation sociale actuelle, reportage sur sur son dernier week-end de tournage dans le Lot.

Capdenac-gare, une petite bourgade de l’Aveyron. Son monument aux morts, humains tombés pour des raisons qui les ont dépassés, et son église, priée de leur donner du courage, encore.

Et puis l’usine Radial, et cette foule assemblée près du porte-gueule du syndicat local, pour la nouvelle redoutée de sa fermeture, rien de nouveau sous le ciel gris.

Tournage-NON-Ptdp-3Une délocalisation de plus dans un bourg qui a connu les 4.000 employés du ferroviaire ici, les anciens s’en souviennent, les jeunes n’en parlent même pas pour se marrer, c’était avant.

Tournage-NON-Ptdp-19A l’écart des autres, Jeansé est celui qui a mené les discussions avec le patron, et mieux que tous les autres encore, il sait que la prime finalement arrachée ne réglera pas tout.

Ni la tristesse, ni la colère, ni ces jours qui déchantent. Juste donner le change, pour cette journée de colère, offrir la possibilité d’un « on verra bien ».

Tournage-NON-Ptdp-4Au milieu des ouvriers de cette usine, et des femmes et enfants qui les entourent, il y a Bruno, le gars de l’atelier qui rassemblait et impressionnait, et pour qui, là, c’est rien d’autre qu’un « accord de cocus ».

Tournage-NON-Ptdp-1Sa rage bouillonne, la prime ne l’éteint pas, il ne prendra pas la peine de la gueuler au milieu des gars de l’usine, mais ne peut s’empêcher d’aller voir son pote Jeansé.

Le ton monte, entre les deux hommes la colère a pris toute la place qu’offraient avant cela le lien et la force de la même galère, dans les mêmes ateliers.

Tournage-NON-Ptdp-7Sur place, la presse est là, et les gendarmes, jamais loin.

Tournage-NON-Ptdp-13Il y a aussi les élus, qui savent déjà ce que cela coûter tout ça, avec cette désillusion qui hissera son drapeau sur la place du village, ici comme dans tant d’autres endroits.

Tournage-NON-Ptdp-12Une palette s’enflamme, la cour de l’usine est remplie de braseros.

Tournage-NON-Ptdp-17Sur une scène improvisée, un groupe essaie de faire diversion avec son « tant qu’il y aura de l’électricité pour le rock’n ‘roll, il y aura de l’espoir ! ».

Les gamins frissonnent, perplexes, et les mères se taisent, le coeur n’y est guère.

Tournage-NON-Ptdp-27

Photo de tournage « NON », par Guillaume Méziat et Jean-Jacques Delmas, pour le Ptdp

A l’écart elle aussi, Christine, la femme de Bruno, pressent la puissance tellurique de la rage, la partage, la redoute, avec leurs trois gamins près d’elle.

Juste à côté, le gueulard du syndicat redouble, « c’est à cause des dispositions de la loi Macron qu’on se retrouve marron ! ».

Tournage-NON-Ptdp-30

Photo de tournage « NON », par Guillaume Méziat et Jean-Jacques Delmas, pour le Ptdp

Jeansé, Bruno, Christine et Pierre se retrouvent pour « fêter » entre amis leur prime de licenciement, mais un ouragan se prépare.

« Vos papiers, veuillez éteindre votre moteur s’il vous plait ».

Tournage-NON-Ptdp-21

La route qui les mène chez eux va se révéler la difficulté de trop, celle de la rencontre avec les forces de l’ordre, qui n’ont pas jugé suffisants les tourments du jour.

La gendarme connait forcément le gars, et sa mine sombre, quand il lui dit « pas aujourd’hui, j’ai mon compte, là ».

Tournage-NON-Ptdp-35

Photo de tournage « NON », par Guillaume Méziat et Jean-Jacques Delmas, pour le Ptdp

Elle s’obstine, alors qu’un « Non » prend toute la place dans le sang de Bruno, l’anecdotique vire au drame, les poings se serrent, et le droit va frapper le visage de l’injustice par procuration, par substitution.

La nuit s’accélère, rien ne vous prépare à cela, une fuite, laisser ses enfants, sa femme, un geste d’humain qui fout tout en l’air, cette violence qui se propage, et va déferler.

Photo de tournage « NON », par Guillaume Méziat et Jean-Jacques Delmas, pour le Ptdp

Bruno est seul désormais, il a frappé le mur de ses désillusions, et le mur n’a pas cédé, qui va le traquer, et lui faire comprendre sa solidité à toute épreuve, il le sait, il prend la bagnole et se tire.

Durant cette nuit, il va devoir affronter la détresse des siens, mais aussi éprouver la force des amis, comme le Patrice, qui doit bien avoir une aide à lui apporter.

Photo de tournage « NON », par Guillaume Méziat et Jean-Jacques Delmas, pour le Ptdp

Seul dans la nuit, entre les gendarmes qui le recherchent, et ce patron au chaud dans sa somptueuse villa, qui va devoir aussi prendre sa place dans le drame qui se joue.

Tournage-NON-Ptdp-32

Photo de tournage « NON », par Guillaume Méziat et Jean-Jacques Delmas, pour le Ptdp

Bruno n’est pas un héros des temps actuels, il en est une victime comme tant d’autres. Mais ce « non » est encore en lui : il va devoir payer pour ça.

La nuit devant lui.

Tournage-NON-Ptdp-26

Photo de tournage « NON », par Guillaume Méziat et Jean-Jacques Delmas, pour le Ptdp


« Non » est un projet à la fois complètement fou, totalement en phase avec notre quotidien, et parfaitement en place dans la commune qui l’a accueilli jusqu’à ce week-end du 8 mai, où son tournage a pris fin.

Tournage-NON-Ptdp-15Porté par Le Petit Théâtre de Pain, connu depuis 20 ans pour son écriture sociale sans concession (Embedded, Traces, 9) depuis le Pays basque, il est l’aboutissement d’un parcours qui a pris le chemin du cinéma pour la première fois.

Tournage-NON-Ptdp-9Eñaut Castagnet, un compagnon de route du Ptdp, a pris la caméra pour tourner en trois semaines ce qui, sur le papier, semblait déjà à peine faisable en 5 semaines.

Et cela a été tourné dans cette ville du Lot, Capdenac, à 6 heures de voiture de sa rampe de lancement Hameka de Louhossoa, « cela ne pouvait pas être tourné ailleurs », a confié le scénariste (avec Agnès Yobregat) et acteur principal Ximun Fuchs, en poussant devant lui Fred Sancère de Derrière Le Hublot, Pôle des arts de la rue Capdenac / Midi-Pyrénées.

Tournage-NON-Ptdp-40Eklektika a rencontré le maire socialiste de la commune, Stéphane Bérard, absolument conscient de ce que le film « Non » portera, au moment de sortir, juste avant les Présidentielles de 2017.

« A force de vouloir nous faire croire que l’on peut être socialiste sans être ni de gauche ni de droite, Macron joue à être un extra-terrestre, à faire du buzz avant ces élections, à perturber sciemment les enjeux du scrutin. Avec ce film, ce sera peut-être depuis Capdenac que montera un autre buzz », nous a-t-il confié.

Projet artistique et économique hors normes (co-produit par la coopérative Aldudarrak Bideo), aux relents du souffre de la contestation sociale que nous vivons aujourd’hui, au parfum de ces films noirs américains en forme de coups de poing, mais aussi expérience de partage de territoires, « Non » est encore non distribué, même si une première projection du montage final est prévue le 7 janvier 2017 à Capdenac.

Tournage-NON-Ptdp-11Il n’empêche.

« Non », cette histoire d’une nouvelle Guerre du feu contre le ras-le-bol, est un évènement, pour toutes ces dimensions.

Tournage-NON-Ptdp-36

Photo de tournage « NON », par Guillaume Méziat et Jean-Jacques Delmas, pour le Ptdp

Et Eklektika a choisi de vous en faire vivre les à-cotés, vous en faire ressentir la force, en partager les certitudes.

A suivre dans nos prochaines publications.


Présentation du film à retrouver sur la page « NON » du Petit Théâtre de Pain

Flicker des photos du tournage (merci à eux pour l’autorisation de publication)


Trailer de présentation de NON


 


Commentaires

Une réponse à Tournage de « NON », du Petit Théâtre de Pain : nuit de rage dans le ras-le-bol de notre époque Macron

  1. Patrick CABANDÈ dit :

    Merci pour m’avoir permis à mon tout petit niveau d’avoir pu participer à un tournage de film.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *