Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Nouvelle version du portail Eklektika : ce que nous ferons, ce que vous pourrez en faire

17 mai 2016 > > Un commentaire

La nouvelle version du portail Eklektika a été mise en ligne hier, on prend le temps de vous expliquer ce que, par une campagne de soutien lancée, elle porte comme espoir d’être encore longtemps aux rendez-vous de l’actualité culturelle de notre Pays basque.

C’était il y a quelques mois, dans la petite salle de l’Atelier des Chimères de Biarritz. Anaïs Duperrein n’y était pas retournée depuis, quoi ? 10 ans, presque 12 ?

 

antigona-vuelta-chimeres-6La jeune comédienne y avait fourbi ses armes et s’en souvenait, à l’évidence, au moment de recevoir les applaudissements des 70 personnes présentes devant son Antigona, à l’automne dernier.

Pour elle, ce soir-là, c’était…. 70 personnes. Et elle était émue aux larmes (versées).

Parce que cela comptait au-delà des nombres, de revenir ici, avec ce sentiment de pouvoir à son tour nourrir ce qui l’avait nourrie, il y a quoi ? 10 ans, presque 12 ?

we-are-match

We are Match, première partie de Jeanne Added à L’Atabal Biarritz, avril 2016

Au moment de vous parler de la nouvelle version d’Eklektika, baptisée V4, cette image me revient en mémoire.

Parce qu’on y était ce soir-là, devant cette comédienne que bien peu connaissait. Et qui nous avait tous émerveillés. 70, ou je ne sais combien.

Ce soir-là, on savait déjà qu’on allait restituer ça dans Eklektika, avec nos mots, avec la certitude d’avoir été LÀ où il fallait qu’on soit.

L’article a été publié, et on n’a pas considéré avec sérieux l’impérieuse obligation qu’il soit vu par 500 personnes, 2.000, ou bien par trois millions de personnes parce que Google News l’aurait mis en Une !

Non.

news-7

Compagnie Nationale de danse de Madrid, Temps d’Aimer, Biarritz 2015

On était au milieu des 70 personnes, on y était bien, et cela avait suffi, ce soir-là, à retrouver pleinement le sens du projet porté par Eklektika depuis septembre 2014 : nourrir, parce qu’on a été nourris nous-même.

20 mois qu’on a démarré l’aventure, 20 mois à avoir imaginé porter ce lien nourrissant.

20 mois aussi que l’on n’a pas trouvé concrètement le modèle économique qui nous permettrait de vous affirmer, ici et maintenant, que l’on en sera pour 20 mois de plus.

news-6

Patterson et Patterson, Wheels ans Waves Biarritz, 2015

Nous sommes devant une étape fondamentale de ce projet.

Notre existence va passer par l’accentuation de passerelles avec nos acteurs culturels, en particulier après ces 1.200 dates d’agenda que nous avons inscrites gratuitement sur Eklektika, et que nous ne pourrons pas continuer à faire sans leur demander de s’abonner à des packs de publication comme l’exigent beaucoup d’autres médias, logiquement.

Parce qu’on va l’écrire, sans faux melon : on aurait dû ouvrir un Livre d’Or pour garder les messages enthousiastes de ces acteurs culturels qui ont vu leurs salles se remplir au-delà de leurs espérances, parce que cette information se trouvait dans notre agenda, dans nos newsletters, sur nos réseaux sociaux.

paul-rambie-anglet-3

Paul Rambié, Anglet, décembre 2015

Alors cette V4 porte l’envie d’être encore plus clair dans la présentation de cette actualité, notamment via un module de Brèves de Culture pour porter un regard global sur ce qui nous semble intéressant, ici mais également ailleurs (renseignez votre mail pour recevoir cette sélection globale d’articles culture, tous les jours à 14h).

Pour la première fois aussi, et surtout, il y a un nouvel onglet dans le menu, devenu indispensable : « nous soutenir ».

affiche-soutien-2On a mis un petit bonhomme qui pédale et espère décoller avec sa petite fusée d’enfant, pour rendre visible une plateforme de dons, ponctuels ou réguliers, à un moment fixé par l’internaute : on pense qu’il va arriver à décoller, avec des encouragements qui lui parviendront.

On ne sait si l’on va recevoir 500 euros, 2.000 euros ou 3 millions d’euros parce qu’un ancien et généreux patron de presse l’aurait vu, qui imaginerait que le Pays basque culturel est mieux avec nous que sans nous !

Aujourd’hui 17 mai 2016, cette V4 d’Eklektika est portée par cet espoir : pouvoir être présent pour les 20 mois à venir.

news-2

Dorothy, de la compagnie Révolution (Bordeaux), novembre 2014, St Pée sur Nivelle


 


Commentaires

Une réponse à Nouvelle version du portail Eklektika : ce que nous ferons, ce que vous pourrez en faire

  1. Iphutcha Jo dit :

    L’émotion était partagée…tous mes voeux de réussite aux artistes et à Eklektika

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *