Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

« Les hommes au service des hommes », vibrant fil rouge des grands Prix du FIPA Biarritz 2017

28 janvier 2017 > > Soyez le premier à réagir !

C’était un fil rouge « cri du coeur » du Président Didier Decoin lors de la présentation à la presse de la 30ème édition du FIPA (Festival International des Programmes Audiovisuels) de Biarritz : les principales récompenses du Palmarès 2017 sont allés à des films qui ont privilégié cette volonté de comprendre l’autre, dont il faut se rapprocher, plus que la tendance lourde de l’an passé, où avaient été diagnostiquées les blessures ouvertes du monde.

Fipa d’or de la meilleure Fiction, NW (photo de Une) du réalisateur anglais Saul Dibb interroge ce qui, dans nos vies, nous sépare d’enfances où nos différences faisaient richesse, et où, la vie faisant, oublier ses racines devient une fragilité plus dangereuse encore que se situer entre richesse et pauvreté.

Les Anglais repartent avec deux autres Prix dans la catégorie Fiction (Meilleur Scénario et Meilleure Musique) grâce à la puissante série de Jack Thorne, National Treasure, qui aborde le délicat sujet des abus sexuels perpétrés par des personnalités publiques, les dommages en répercussion sur la société civile, et le travail de prise de conscience nécessaire.

Le retour du grand cinéaste algérien Merzak Allouache avec Tahqiq fel djenna était déjà en soi une excellente nouvelle, désormais saluée par deux Fipa (Documentaire de création et Prix Télérama).

2h15 durant, nous sommes invités à suivre les pas de Nedjma, jeune journaliste d’investigation menant une enquête sur le paradis que présentent, pour les besoins de leurs appels au djihad, des prédicateurs salafistes du Maghreb et du Moyen-Orient, et la conduira à sillonner l’Algérie.


Attention : à l’occasion de la reprogrammation des films primés, dimanche 29 janvier (voir grille ci-dessous), Merzak Allouache sera exceptionnellement présent à la projection de 10h au Casino Bellevue pour une belle rencontre rare avec le public.


Un road-movie est aussi à l’oeuvre dans un autre des grands vainqueurs de l’édition 2017, Ambulance de Mohamed Jabaly (Norvège/Palestine), FIPA d’or Grand reportage et Prix du Jeune Jury Européen.

Le réalisateur gazaoui suit de l’intérieur le travail d’une équipe d’ambulanciers dans Gaza alors que le conflit se prépare : dans un territoire assiégé où aucun avenir ne semble possible, nous suivons la guerre à travers lui, parmi les corps brisés, les familles terrifiées et avec le risque constant d’être tué.

Le FIPA d’Or du Public a lui aussi suivi ce désir « des hommes au service des hommes », en récompensant Latifa, une femme dans la République, de Jarmila Buzkova.

Mère d’Imad, le parachutiste de l’armée française assassiné par Joel Merah à Toulouse, elle se rend dans les collèges de France, faisant de son chagrin une force pour transmettre un message de tolérance et de lutte contre le fanatisme.

Ces hommes et ces femmes plus grands que les malheurs qui les entourent ont été les principaux animateurs d’un Festival qui a largement satisfait les attentes et espoirs d’un public extrêmement nombreux cette année encore.

Faire le voeu pieux que ces images nous aideront à mieux vivre ensemble, dans nos difficultés mais sans s’enfermer dans le déni de l’autre, peut permettre de clore cette édition 2017.


Palmarès complet du FIPA 2017


FICTION

FIPA D’OR :
NW, de Saul Dibb (Royaume-Uni)

FIPA D’OR DE LA MEILLEURE INTERPRÉTATION FÉMININE :
Alba Gaia Bellugi dans Manon 20 ans de Antoine Lacomblez et Jean-Xavier de Lestrade (France)

FIPA D’OR DE LA MEILLEURE INTERPRÉTATION MASCULINE :
Elias Anton dans Barracuda de Tony Ayres et Amanda Higgs (Australie)

FIPA D’OR DU MEILLEUR SCÉNARIO :
National Treasure de Jack Thorne (Royaume-Uni)

FIPA D’OR DE LA MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE :
National Treasure de Jack Thorne (Royaume-Uni)


SÉRIES

FIPA D’OR :
Ramona de Guillermo Calderón, Carmen Gloria López et Patricio Pereira (Chili)

FIPA D’OR DE LA MEILLEURE INTERPRÉTATION FÉMININE :
Gianina Frutero pour Ramona (Chili)

FIPA D’OR DE LA MEILLEURE INTERPRÉTATION MASCULINE :
Matteo Simoni, Rik Verheye et Bart Hollanders dans Callboys de Jan Eelen et Youri Boone (Belgique)

FIPA D’OR DU MEILLEUR SCÉNARIO :
Crime Time – Hora de Perigo de Aurélien Molas, Valentine Milville et José Caltagirone (France)

FIPA D’OR DE LA MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE :
Zone blanche de Mathieu Missoffe (France)


DOCUMENTAIRE DE CRÉATION

FIPA D’OR :
Tahqiq fel djenna de Merzak Allouache (Algérie, France)

MENTION SPÉCIALE
Alcaldessa de Pau Faus (Espagne, France)


GRAND REPORTAGE ET INVESTIGATION

FIPA D’OR :
Ambulance de Mohamed Jabaly (Norvège, Palestine)


MUSIQUE ET SPECTACLE

FIPA D’OR :
Currentzis. The Classical Rebel de Bernhard Fleischer (Autriche, Allemagne, France)


PRIX DU JURY DES JEUNES EUROPÉENS

Dans la catégorie Grand Reportage et Investigation :
Ambulance de Mohamed Jabaly (Norvège, Palestine)


PRIX TÉLÉRAMA 2017 (section Documentaire de création)

Tahqiq fel djenna de Merzak Allouache (Algérie, France)


PRIX DU PUBLIC 2017

Latifa, une femme dans la république de Jarmila Buzkova (France)


Grille de reprogrammation du palmarès FIPA 2017


(cliquer pour agrandir la grille)



Vous pourriez aussi aimer

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.