Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Comment rentrer gratos à un concert des soeurs Labèque

5 septembre 2014 > > Un commentaire

La 55ème édition du festival Musique en Côte Basque, déployé sur tout le territoire sus-décrit, va à nouveau exciter les appétits des amateurs des grands répertoires classiques, du vendredi 5 au dimanche 21 septembre.

L’attraction des programmes constitués de pièces de Schubert, Ravel, Fauré ou Gershwinn est encore rehaussée cette année par la présence des deux soeurs Labèque, Marielle et Katia, des « régionales de l’étape » serions-nous tentés d’écrire, avant de s’en excuser au regard de la monstrueuse popularité qui est la leur dans le monde entier.

Accompagnées le vendredi 12 septembre prochain au Théâtre d’Anglet (Quintaou) par le trio Kalakan (qu’on ne présente plus, et surtout à Madonna, qui nous les piqués pendant des mois), le dilemme pour beaucoup de mélomanes est de pouvoir réellement assister à un de leurs concerts, quand vous y êtes invités à un tarif de 44 € pour les bonnes places.

Quelques gouttes de sueur dans votre dos coulent désagréablement à l’idée d’y inviter votre ami(e), et éventuellement sa mère qui ne les a jamais vues qu’en photo dans le journal Sud Ouest.

Il va falloir jouer serré, mais vous avez déjà compris qu’Eklektika est à vos côtés. Et ne vous lâchera pas sur le coup. Oui, oui… C’est ici… Allons-y…

Des artistes de (première) classe internationale

labeque-pianoIl est de bon ton de relier immédiatement ces deux soeurs au succès de leur version originale de Rhapsody in Blue, de Georges Gershwin, qui les inscrivit dès 1980 comme des disquables d’or.

Une bonne trentaine d’années de succès et de grandes représentations les ont ensuite imposées de New York à Moscou, une vie de bohème qui fit de Londres, Florence puis Rome (dans un palais de la famille Borgia) le point d’inflexion paisible d’une vie bien mouvementée.

Ce palais romain a de telles vertus architecturales qu’elles s’y firent interviewer l’an passé pour une revue d’aménagement d’intérieur, dans une vidéo où elles répètent « Rome… Rome… » en plissant leurs beaux yeux.

labeque-1La crise a depuis bien longtemps la décence de ne pas troubler le calme travertin de leurs existences. Mais, comme le reconnait avec délicatesse le Président du Festival, Jean-Michel Barate, « le monde artistique ne se préoccupe pas de la crise : les charges sociales et les cachets des artistes ne diminuent pas« , regrette-t-il.

Mais il précise : le spectacle des sœurs Labèque donnera lieu à « une soirée très festive et ouverte« .

Euh…

A 44€ l’entrée, la définition de « très ouverte » relève éventuellement d’une pirouette polie, qui ne résiste pas à un appel téléphonique à la billetterie du Festival. Seront bien admis un tarif réduit de 34 € et de 10€ pour les chômeurs et les étudiants, à ceci près que, bien entendu, « cela ne concerne que les places du fond de salle et sur les côtés« .

« On peut voir ça avec votre ami aveugle… »

montagneray-charlesEnfonçons une porte ouverte : les pianistes ont toujours aimé les aveugles, certains d’entre eux ayant eu le mérite, malgré cet handicap insurmontable, de réaliser des carrières exceptionnelles (Ray Charles, le pianiste japonais Nobuyuki Tsujii ; Gilbert Montagné… euh non, pas lui, pas dans la même phrase que « carrière exceptionnelle »).

Reprenons.

Nouveau coup de fil à la billetterie, en demandant combien paierait un ami aveugle, sachant que, ce consensus s’établit facilement, ce ne sera pas pour le plaisir des yeux.

Hésitations. « Gratuitement ? Ça va être difficile… Il prend une place, tout de même« , oui, « mais 34€, c’est vrai que ça fait 34€ tout de même« , encore oui.

Et deux propositions : soit le mettre dans le contingent des places handicapées (bien bien sur les côtés), à un tarif réduit de 10€ ; soit « on peut voir ça avec lui », un quasi contre-sens qui ouvre tout de même quelques perspectives intéressantes.

Notre ambition étant totalement inscrite dans le titre de cet article, ne renonçons pas à notre objectif de gratuité.

Une paire de lunettes, une canne à peindre en blanc, et revoir quelques épisodes de « La Petite maison dans la prairie ».

mary-ingalsC’est imparable, et même les soeurs Labèque n’ont pu rester insensibles à la détresse de Mary Ingalls, dans la toute dernière saison de cette série mythique, lorsque, devenue institutrice dans une école d’aveugles, elle lutte contre sa propre cécité.

La vision rapide d’un extrait (au choix, celui-ci) vous permettra d’adopter un faciès souriant et angélique, à même de rompre la moindre carapace qui s’opposerait à vous.

Les lunettes noires et une canne blanche ne suffiront pas : penser à ne jamais vous tourner vers la personne qui vous parle, mais adopter un décalage de 30 à 40 degrés.

Quelques conseils vestimentaires pour parfaire l’ensemble : pour les garçons, des habits totalement dépareillés (et éventuellement une braguette ouverte) ; pour les filles, n’importe quelle tenue Desigual devrait suffire.

Voilà…

Impossible de vous garantir que cela marchera, mais si tel est le cas, un don de quelques euros à l’association Les Cannes Blanches vous apportera une image positive de vous, et en plus vous aurez vu gratos un concert des soeurs Labèque.

Et on dit merci qui ?

De rien.

Tout les renseignements :
– sur le site du Festival Musique en Côte Basque
– sur le site des Cannes Blanches


Commentaires

Une réponse à Comment rentrer gratos à un concert des soeurs Labèque

  1. […] fera la leçon à personne, sur ce sujet (sauf au pitoyable Thévenoud). Mais tout comme pour les soeurs Labèque, vous savez déjà que Eklektika est là pour vous accompagner. Et oui, un clik suffit pour […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.