Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Perception, de Kersa, rend de nouveau hommage au Man Ray de Bidart

3 décembre 2014 > > Soyez le premier à réagir !

L’Association Kersa, de Bidart, conjuguera le passé au présent du 13 au 31 décembre prochains, lors de la manifestation Perception où se croiseront arts visuels, patrimoine immatériel et architectural.

guymette-Gloanec-birgit-mun« Cet évènement autour de Man Ray en relation avec le paysage, la lumière et le mouvement est une sensibilisation au lien entre l’histoire des lieux et l’histoire de l’art », présente la blonde et arty déléguée de production de Kersa, Guymette Gloanec.

Ce projet sur les pas de Man Ray a un nom, où chaque mot compte, qui nous entraîne avec Perception, arts visuels, et patrimoine dans les pas du fantastique créateur surréaliste, que Bidart accueillit et inspira en 1926. Il y tourna un court métrage, dans la villa Emak Bakia, « Fiche moi la paix » en basque, une histoire ancienne, pourtant avec lendemain.

Même si cette histoire de Man Ray au Pays Basque est désormais connue, par le travail du réalisateur Oskar Alegria (voir ci-dessous), « elle est loin de l’être par tous », estime celle qui a décidé de jeter l’ancre à Bidart.

A partir du 13 décembre, la Maison Emak Bakia ouvrira donc, pour la première fois, ses portes au public, pour découvrir ou redécouvrir ces films et nous inviter à des CONVERSATIONS PARTICULIÈRES, rencontres autour des œuvres présentées avec des invités surprises, des ateliers de perception : IMAGE & MOUVEMENT d’Oskar Alegria, OBJETS DADA de Mickaël Vivier et EXPLORATIONS d’Héléna Bertaud.

perception-bidart-5perception-bidart

bidart-man-ray-oskar-alegri

L’ouverture de PERCEPTION ce jour-là aura lieu dans un endroit très symbolique, la Chapelle de la Madeleine, à 17h45.

HORIZONS est une création in situ, éphémère, d’Hélèna Bertaud, plasticienne de la Communale.

CLIN D’OEIL, une projection surréaliste de lumière de Marc Oliviero (co-fondateur de Kersa), comme un appel, annoncera ensuite la projection d’EMAK BAKIA de Man Ray, dans la villa à 18h45.

Enfin, EN QUÊTE D’EMAK BAKIA d’Oskar Alegria sera donné au Cinéma Family à 21h ainsi qu’une CONVERSATION PARTICULIERE autour de Man Ray.

La librairie biarrote Le Festin Nu proposera également des ouvrages sur Man Ray, ses œuvres et les courants artistiques de l’époque.
(photo d’Emak Bakia)

perception-bidart-2Une densité de programme qui va dans le droit film de la structure Kersa, fondée sur la proposition de choses hors du commun et inédites, dans une démarche résolument consciente : « toutes les manifestations de Perception seront gratuites. La philosophie de Kersa est l’accès au plus grand nombre ».

Et de compléter : ‘L’architecte est le premier artiste de la rue. Kersa est née, en 1998, de la volonté d’artistes plasticiens mais aussi d’architectes et de photographes de parler de la lumière. Quand on associe les deux, l’artiste et le patrimoine, l’interprétation artistique permet au public de voir son environnement quotidien différemment, de le redécouvrir »

La re-découverte de la villa, par Oskar Alegria

perception-bidart-3C’est Oskar Alegria, journaliste, photographe et réalisateur navarrais qui a permis de lui rendre son nom initial.

Fasciné par le titre basque « Emak Bakia » du court-métrage de Man Ray, ce sont ses recherches géographiques d’après les images du film qui amenèrent Oskar jusqu’à cette maison. Il décide alors de réaliser un documentaire, « En quête d’Emak Bakia ».

man-ray-oskar-alegria-2Ce film poétique et onirique, dans la veine surréaliste de son inspirateur, a été salué par la presse nationale et internationale. «Un grand film qui échappe à toute catégorie, comme un objet rhizomatique », écrit Jean-Michel Bouhours du Centre Pompidou. “Le vent et le hasard se promènent tout au long de cette histoire, mais c’est une main de maître qui nous guide”. Bernardo Atxaga, écrivain.

Un geste créatif fort, qui incitera les propriétaires de la villa à reprendre le nom initial de cette villa, lui redonnant toute sa place dans l’histoire de Bidart.

Quand Kersa ré-investit à son tour ces lieux de mémoire

perception-bidart-4« Le 22 octobre 2012, nous avons découvert un texte apposé à l’entrée d’une immense villa à Bidart sur la falaise, qui attestait du séjour de Man Ray, artiste majeur avant-gardiste du XXe siècle », explique Guymette.

Quotidiennement depuis son poste de travail, Guymette peut donc voir la Villa Emak Bakia, les couleurs changeantes sur l’océan, les faisceaux de lumières qui transpercent les nuages, tombant du ciel et faisant miroiter les ondes, comme si le doigt de Dieu pointait Hemen ! (ici !)

« Cette maison est visible de la plage de l’Uhabia, du village. Elle est aujourd’hui la maison de vacances des salariés du comité d’entreprise d’une société tarbaise, de construction aéronautique, Daher-Socata », complète-t-elle.

« Le choix de Bidart est cette réunion entre le lointain et le proche, la côte et l’intérieur, une culture très forte, des personnalités intéressantes, ce qui permet de créer des projets. Jacques Jaricot, président de l’association a accompagné, de manière bienveillante, la création de nos activités au Pays Basque. J’y ai vécu immédiatement une synchronicité incroyable ! ».

« La rencontre avec Julie Laymond, Directrice Artistique de COOP, qui participe au rayonnement de l’art contemporain, accompagnant les artistes dans leur production et provoquant des collaborations, a été une grande chance et les Ateliers de la Communale sont un vivier d’artistes formidable ! »

Auparavant, Kersa avait beaucoup œuvré en Bretagne, en Charente et, tout récemment, sur le Parvis et dans les jardins de l’Hôtel du département à Pau , avec l’événement « Mouvement Perpétuel » qui vient de s’achever.

L’énergie créatrice Bidartar

Idole des pécheurs, Man Ray

Idole des pécheurs, Man Ray

Tout comme COOP,  l’éducation artistique fait partie des préoccupations de Kersa. C’est ainsi que s’organisera un atelier en plein air pour scolaires et enfants, autour de L’Idole des pêcheurs, « une statue merveilleuse de Man Ray qu’Oskar affectionne particulièrement, conçue pour être vue en mouvement, en tournant, telle une œuvre cinématique, comme à l’origine du cinéma.

Man Ray ramassait du liège, du bois flotté sur la plage de l’Uhabia. L ‘atelier IMAGE ET MOUVEMENT proposera de partir sur les traces de l’artiste, et de transformer la plage de l’Uhabia, un des lieux du tournage, en un atelier en plein air.

Les enfants ramasseront aussi ce qui vient de la mer et reste sur le sable chaque jour. Ils composeront avec ces petits trésors une sculpture qui fera partie d’un film en mouvement, réalisé par Oskar Alegria.

Cycle de projections autour de Man Ray

Emak Bakia de Man Ray (20 mn – 1926)
Maison Emak Bakia
samedi 13 déc. à 18h30 et dimanche 14 déc. à 16h30

Interview de Man Ray (17 mn)
Maison Emak Bakia
sam. 13 déc. à 19h00 – Dim. 14 déc. à 11h00 et de 16h à 18h30 – Maison Emak Bakia

En quête d’Emak Bakia d’Oskar Alegria (1h30)
sam. 13 déc. à 21h00 – Cinéma Family

Installations in situ

Du 13 au 31 déc. 2014
Table d’Horizons Héléna Bertaud
Chapelle de La Madeleine

À mi-chemin entre l’observatoire et la sculpture, HORIZONS est un dispositif dédié à l’exploration. Implantée dans le paysage, c’est une invitation à interroger la notion du lointain.Vertige métaphysique, rêverie, limite optique, cette pièce propose d’explorer la distance entre notre position et cette limite, zone où le ciel et la terre semblent parfois se confondre, l’Horizon.

Clin d’Œil
lumière en façade de Marc Oliviero
sam. 13 déc. à 21h00 – Maison EMak Bakia
Clin d’œil, une installation, une projection surréaliste inspirée par l’une des photographies de Man Ray, À l’heure de l’observatoire-les amoureux.
Proposée par Marc Oliviero, Clin d’œil est comme un appel dans le paysage sur la façade nord de la maison Emak Bakia. Plasticien, scénographe et concepteur lumière, la démarche de Marc Oliveiro est personnelle, ambitieuse et sans compromis, liée à l’architecture, aux Beaux-Arts, au spectacle vivant et à la danse contemporaine. La lumière est son vecteur premier, son mode d’expression

sam. 27 déc. 2014
CONVERSATION PARTICULIÈRE #02
Autour d’Horizons avec Héléna Bertaud.
Chapelle de la Madeleine.
CONVERSATION PARTICULIÈRE #03
Lumière et légendes avec Claude Labat, association Lauburu. Chapelle de la Madeleine


perceptionTous les renseignements complémentaires sur le site de Kersa

Kersa
la Communale 5, rue des écoles 64210 Bidart
lenakersa@free.fr


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.