Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Pierre Carles au Cinéma Itsas Mendi d’Urrugne : un bel endroit pour une belle rencontre

8 décembre 2014 > > Soyez le premier à réagir !

Vendredi 5 décembre, notre première soirée Eklektika, au Cinéma Itsas Mendi d’Urrugne en présence du réalisateur Pierre Carles, aura été une belle rencontre de cinéma et d’interrogations sociales.

La salle du Cinéma Itsas Mendi d’Urrugne a rendu un accueil chaleureux au réalisateur Pierre Carles, venu présenter son nouveau documentaire Opération Correa : les ânes ont soif – Episode 1, et les applaudissements entendus ont également désigné le travail de Frédérique, la cheville ouvrière de ce beau lieu de cinéma.

Itsas-mendi-correa-3Une bonne salle avait répondu présente à cette invitation de la première soirée Eklektika, qui ambitionnait de porter un coup de projecteur à la fois sur une proposition artistique rare et inédite et également sur un lieu de notre territoire, qui gagne à être connu.

Ce vendredi soir à Urrugne, il aura été question de l’Amérique Latine, de son expérience de la traversée de crise, de ses macro-remèdes radicaux tels qu’administrés sans ciller en Équateur par le Président Rafael Correa, et du silence sans politesse que lui a réservé la presse française dans son ensemble lors de sa venue à Paris en novembre 2013.

Face au public, Pierre Carles a patiemment explicité le sens de sa démarche de cinéaste politique vigilant, qui trace au bout de son 7ème film une trajectoire intransigeante, humainement saluée (et salutaire).

Itsas-mendi-correa-1Son nom est devenu le symbole éclatant d’interrogations bien trop pertinentes pour avoir ne serait-ce qu’une toute petite place dans les programmes du petit écran, quand lui a revendiqué toute la place que prend un débat direct dans une salle de cinéma.

De cet ostracisme il a fait une force, même si économiquement complexe, et le débat qui prolongea la vision de ce 1er épisode consacré à l’Equateur de Correa aura été salué comme particulièrement intéressant.

Suite à une opération réussie de levée de fonds par Internet, les dons réunis permettent aujourd’hui le voyage d’une équipe restreinte de CP productions en Equateur au printemps prochain, « j’espère bien pouvoir revenir dans cette salle dans un an pour vous montrer le 2ème épisode », qui continuera d’interroger « le miracle Correa ».

Dans la salle, Frédérique n’aura finalement rechigné qu’à clore le débat, quand elle préfère cette quiétude à l’ombre des projecteurs qu’elle préfèrerait.

Itsas-mendi-correa-2Ce vendredi soir, elle n’en eut pas la possibilité, et dut affronter les encouragements enthousiastes de spectateurs qui, pour une bonne majorité d’entre eux, venaient à Itsas Mendi pour la première fois.

« C’est pour ce type de rencontre que ce genre de cinéma doit exister », conclut-elle, tout le monde ayant compris sa réticence polie à saluer le travail effectué ici, qu’elle refuse d’appeler « combat de tous les jours », malgré le sentiment général.

Itsas-mendi-correa-4


Notre prochain rendez-vous Eklektika est déjà fixé au mardi 16 décembre, à L’Atalante de Bayonne

Eau-argenteeCe soir-là, nous serons au Cinéma l’Atalante de Bayonne pour apporter notre soutien au documentaire Eau argentée, Syrie autoportrait de Oussama Mohammad et Wiam Simav Bedirxan.

eau-argentee-syrieUne rencontre, essentiellement virtuelle, entre Ossama Mohammed, cinéaste syrien exilé à Paris, et Wiam Simav Bedirxan, jeune syrienne qui, sans jamais avoir auparavant tenu une caméra, a décidé de filmer Homs assiégée.

Jamais « séance spéciale » n’aura donc à ce point mérité son nom. Le film est un incontestable chef-d’œuvre, écrivit Le Monde lors de sa présentation au dernier Festival de Cannes


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.