Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

« Pierre Ciseau », à Anglet : une exposition en papiers d’hallu, signée Croux, Comté, Gorlier

19 février 2016 > > Soyez le premier à réagir !

A partir de ce vendredi 19 février et jusqu’au 30 mars prochain, la galerie Beatrix Enea d’Anglet propose un voyage halluciné vers des mondes de papiers où rien n’est jamais tout à fait ce que l’on peut en (sa)voir avant d’y entrer.

Penser que le papier peut servir, parfois, à une forme vaporeuse d’hallucination est insuffisant pour appréhender ce que les trois artistes Fabrice Croux, Serge Comte et Séverine Gorlier, ont entrepris pour cette exposition Pierre Ciseau, proposée à partir de vendredi 19 février à la galerie Beatrix Enea d’Anglet.

Un mois de résidence pour le premier d’entre eux, rejoints par les autres compères depuis une dizaine de jours : le jeu puissamment hétéroclite qui se dégage des pièces investies de papiers, assemblages et créations en trompe l’oeil, n’a sans doute pas eu d’équivalent depuis longtemps dans notre bassin de vie.

De ces petits bouts d’arbres transformés en pâte machée, en gommettes ou en longs rubans découpés, les trois artistes ont imaginé un monde sans limites, où « 50% du travail doit être réalisé par le spectateur ».

pierre-ciseau-anglet-3Celui-ci sera effectivement séduit par les montages imaginés, avant de comprendre « ce besoin de fiction et d’imaginaire pour que les choses puissent se manger entre elles », comme l’a confié Fabrice Croux.

Celui qui a grandi à Biarritz, puis Anglet, avant de rejoindre les promesses de la vie culturelle de Grenoble, a mesuré ici le plaisir d’avoir été accueilli en résidence de création, d’une part, mais également d’avoir à ce point été accompagné par les services techniques de la Ville d’autre part, « cet accompagnement a été de l’ordre de ce que des grands espaces contemporains proposent », a-t-il tenu à répéter.

Avant de vous inviter à prendre place dans la « seconde salle », celle baignée de spots multicolores qui provoquent la modification hallucinante d’objets de papiers qui se meuvent sous vos yeux, changent de formes, ou renvoient des significations que la seule lumière naturelle ne révélait pas.

pierre-ciseau-anglet-cpierre-ciseau-anglet-apierre-ciseau-anglet-bDe l’envie initiale de jouer avec du papier, de sublimer une simple utilisation ludique, en ressortent des mondes imaginaires qu’ils ont été les premiers à (re)découvrir, quand bien même ces trois-là ont de la bouteille, avec ces mois passés à sentir ces « accidents » graphiques à prolonger dans la veine de la réalité augmentée.

pierre-ciseau-anglet-1La ville en relief de Séverine Gorlier, les assemblages époustouflants de Serge Comte, et tous les essais de matière de Fabrice Croux : un bel ensemble se dégage de « Pierre Ciseau », ce nom tout aussi imaginaire d’un personnage tiré du shifumi bien connu.

Ils s’en sont amusés, sans jamais perdre de vue, avec lucidité, que le jeu est un travail de patience, où les yeux suivent avec attention ce que leurs 6 mains ont imaginé avant même le passage conscient dans le cerveau.

pierre-ciseau-anglet-pFabrice sent bien que cela plaira, en accompagnement de l’autre exposition d’Anglet sur les Architectures de papier (galerie Pompidou, Anglet) à laquelle celle-ci renvoie logiquement (on vous en parle aussi la semaine prochaine).

« Il faut que tout soit possible, pièce par pièce, sans discours autoritaire sur l’art, comme des pensées verbales qui sont proposées », conclut-il.

pierre-ciseau-anglet-5


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.