Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Plaza Francia, le tango nous a rendu Catherine Ringer

22 octobre 2014 > > 3 commentaires

Catherine Ringer et ses deux acolytes du Gotan Project se produisent à St Jean de Luz le vendredi 24 octobre 2014 pour une représentation de ce Plaza Francia qui, une nouvelle fois, verra la reconquête de la vie se confronter aux drames inéluctables.

Il y a longtemps désormais que le procès d’être des malins n’est plus fait aux fondateurs du Gotan Project. Les amoureux du tango de Gardel ont froncé les sourcils, mais y ont retrouvé les sonorités argentines chères à leurs coeurs, tandis que les tenants de la pop électronique l’ont à leur tour guetté sur les dance floors.

plaza-francia-1La rencontre originale avait déjà été expérimentée au début des années 2000, réunissant Brigitte Fontaine et Gotan Project sur une musique de Piazolla, mais Catherine Ringer est la pièce désormais évidente qui complète ce puzzle.

Deux des Gotan, Eduardo Makaroff et Christophe H. Müller, l’avaient pressenti, et une première tournée estivale l’a puissamment confirmé.

Depuis les premières heures des Rita Mitsouko, Catherine Ringer avait donné avoir une femme excentrique autant que généreuse.

plaza-francia-3Mais avec la mort de son compagnon Fred Chichin en 2007, cette écorchée par la vie et par la mort a su se montrer forte et fragile, émouvante et bien vivante, sur scène, à chaque occasion.

Et le public l’a retrouvée, tout en la re-découvrant.

gustavo_beytelmann

Car pour ce Plaza Francia appelé à conforter et prolonger cette osmose, la scène qu’elle investit  parvient à se réchauffer d’une âme latine, sanguine, portée par un tango sobre, propre à son caractère et à l’univers de Gustavo Beytelmann, l’architecte patient de ses arrangements pour orchestre de tango, et que certains n’hésitent pas à présenter comme le plus grand musicien argentin résidant en Europe.

Alors Catherine Ringer peut s’abandonner à cette langue qu’elle ne parlait pas.

Et jouer de sa théâtralité intacte pour se mouvoir et émouvoir.

Bandonéon, guitares jazzy, ambiances électro-pop et sa voix magistrale. Les cheveux tirés en chignon, une robe noire en dessous du genou, majestueuse, au milieu des musiciens.

plaza-francia-celian-ramis-

Crédit photo : Celian Ramis

Elle est une chanteuse tango crédible, avec sérieux et légèreté, tandis que, par elle, la musique peut se faire lascive et dynamisante.

Sans être révolutionnaire ou même novatrice et innovante, elle emporte le public sur les traces des grands airs argentins qui enlacent et embrassent les nuits de Plaza Francia.

Et ce vendredi, à St Jean de Luz, elle devrait encore une fois terminer le concert sur un hommage à ses Rita Mitsouko, en reprenant la célèbre chanson Marcia Baila, l’histoire d’une chorégraphe argentine emportée par le cancer.

Et elle le ressentira une nouvelle fois : Catherine Ringer a amplement prouvé qu’elle pouvait exister, forte d’une diginité de femme qui sait le combat inégal face à la mort. Et l’injustice des histoires d’amour brisées par le destin.

Alors elle posera doucement sa voix, flirtera avec le bandonéon.

Et, sans doute, elle esquissera un pas de danse.

Crédit photo : Celian Ramis

Crédit photo : Celian Ramis


plaza-franciaVendredi 24 octobre 2014
St Jean de Luz, Jai Alai, 20h30
Durée : 1h30

Tous les renseignements sur le site de la Scène Nationale Sud Aquitain

 


 


Commentaires

3 réponses à Plaza Francia, le tango nous a rendu Catherine Ringer

  1. MARIE dit :

    Merci Ramuntxo de ce bel hommage comme vous savez si bien le faire. J’attends avec impatience demain soir, pour aller applaudir Catherine…..et Gotan Project dont je suis fan, et j’aime passionnement le tango…

  2. Véronique dit :

    Je pense qu’il est impossible de trouver une personne déçue du concert d’hier soir. Catherine Ringer ne chante pas le tango, elle le vit, le transpire, le réinvente, en accord avec des musiciens tellement extraordinaires que sont les Gotan Project. Ce mariage de folie douce entre tango, électro, jazz, pop, mais aussi sensualité et énergie, quelle réussite ! La complicité qui lie les artistes sur scène est évidente. Pourquoi n’ont-ils pas fait cela avant ? Fan de Gotan Project, j’avais acheté le disque Plaza Francia à sa sortie, mais Catherine Ringer m’a complètement conquise par sa voix et son interprétation lors de ce concert. J’ai adoré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.