Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

100.000 pages vues sur Eklektika : #merci [on continue]

18 février 2015 > > 6 commentaires

C’est un chiffre symbolique, celui de la 100.000ème page lue sur le portail culturel Eklektika, à peine 6 mois après son ouverture le 11 septembre 2014.

Nous profitons de ce gros chiffre rond pour remercier tous les internautes qui nous consultent, à leur gré, au fil des quelques 300 articles qui y ont été publiés, ou pour prendre connaissance des 400 dates d’agenda qui y ont trouvé place.

Chaque jour, ces statistiques tirées de Google Analytics confortent notre positionnement initial, cette certitude que nous sommes une terre de culture nourrie de multiples acteurs culturels, et d’un public important, curieux.

j'aime-fb

Progression des « J’aime » sur FB depuis le 11 septembre 2014

Un simple exemple montre ce qui est possible ici, et pas forcément évident ailleurs.

Début février, le hasard des programmations faisait contenir dans la même semaine trois artistes dans une veine semblable de chanson française : Miossec à l’Atabal de Biarritz ; CharlÉlie Couture à Ondres, puis Vincent Delerm à Anglet la semaine suivante.

miossec-atabal-biarritz-6Et les trois propositions ont trouvé leurs publics, aucun d’entre eux ne passant à la trappe.

Partout où les portes nous sont ouvertes pour des chroniques culture, de la Scène Nationale à l’Atabal de Biarritz, d’une salle de cinéma à une autre, d’un plateau d’orchestre ou de danse ici à la signature d’un écrivain ailleurs, nous faisons le même constat : c’est fragile, mais ça fonctionne.

Et ça se voit.

stats EK 2Au bassin logique de lecteurs de la côte basque, pour 31% d’entre eux, la proportion de consultations depuis le Pays Basque Sud (près de 6%) et depuis Pau (11,5%) nous conforte, encore plus sans doute que ce lectorat global depuis Paris (12%).

Alors cette 100.000ème page hier nous incite à cracher encore dans la paume de nos mains, pour répéter avec fermeté que la culture n’a pas de frontières, tant qu’il nous est possible de regarder avec plaisir au-delà des Pyrénées, et également tout au long de son bassin de l’Adour.

Un peu de frénésie d’auto-satisfaction nous a fait imaginer ce que représenteraient 100.000 pages si nous avions fait le choix de les éditer sur un agenda culturel papier.

EK100000VuesCela ferait une pile de 10 mètres de haut de ramettes de papier.

Soit la hauteur de deux girafes, 83 kg de camemberts de Normandie, 22 nains de jardins superposés. Etc…

Ou bien 7 arbres qu’il aurait fallu abattre pour cela.

On les a mis sur l’illustration de cet article, dans notre satisfaction de ne pas avoir eu à le faire.

Et on continue, ce #merci vers les internautes et ceux, de plus en près jour après jour, qui ont fait d’Eklektika le service culturel qu’ils attendaient.


 


Commentaires

6 réponses à 100.000 pages vues sur Eklektika : #merci [on continue]

  1. Deyris Jean Yves dit :

    Bonne route !

  2. Pas mal, pas mal !
    On vous souhaite les 200 000 dans trois mois >;-)

  3. Isabelle dit :

    Beau travail ! Vous êtes presque déjà indispensables…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.