Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Le Prix Goncourt pour « Une chanson douce » de Leïla Slimani, et le Renaudot pour Yasmina Reza

3 novembre 2016 > > Soyez le premier à réagir !

Quatre auteurs étaient en lice pour le prestigieux Prix Goncourt 2016, et c’est la cadette de ces écrivains confirmés qui l’a emporté : Leïla Slimani est donc la lauréate de cette année, pour Chanson douce (Gallimard).

goncourt-leila-Slimani-livre-2016-1Deuxième roman seulement de l’écrivaine, née au Maroc il y 35 ans, le livre, déjà un succès en librairie, se dévore comme un thriller, qui raconte l’assassinat de deux jeunes enfants par leur nourrice, mais peut aussi se lire comme un livre implacable sur les rapports de domination et la misère sociale.

Le trio Galligrasseuil, expression ironique qui désigne les trois éditeurs les plus puissants et souvent les plus récompensés depuis 1903, se voit donc remis à l’honneur, avec, en prévision, un tirage moyen de 350.000 exemplaires.

goncourt-leila-Slimani-livre-2016-2La Franco-Marocaine Leïla Slimani alimentait la rumeur d’un petit événement, le Goncourt n’étant pas toujours attiré par un tel sujet aussi noir, le regret étant également porté de voir Les Editions de Minuit et L’Olivier avoir vu Laurent Mauvignier (Continuer) et Jean-Paul Dubois (La Succession) impitoyablement éliminés des sélections.

renaudot-yasmina-reza-babylone-livre-2Le prix Renaudot, décerné dans la foulée, a consacré le nouveau roman de Yasmina Reza, Babylone (Flammarion), déjà distingué par le Prix Goncourt des Lycéens.

renaudot-yasmina-reza-babylone-livre-1L’histoire est celle d’Elisabeth, une Parisienne de soixante ans, qui décide d’organiser une fête de printemps à laquelle elle invite sa famille, ses amis, des collègues de travail et un couple de voisins, Jean-Lino et Lydie. Tout se passe pour le mieux, on parle de tout et de rien, les conversations sont badines.

Mais le souvenir de cette soirée est marqué par le drame qui advient pendant la nuit. Rien ne sera plus comme avant pour Elisabeth et Pierre son mari, Jean-Lino et Lydie. Un roman rempli d’humour et de suspense.

L’exil est au coeur de ce roman : dans une société où affluent les réfugiés, Yasmina Reza murmure qu’il est désespérément au coeur de chacun de nous, aussi.


 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.