Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Quelques appels à résidences, pour une Nouvelle Aquitaine « artistiquement vôtre »

27 janvier 2017 > > Soyez le premier à réagir !

Le début d’année est franchi et sur l’herbe encore fraiche de la Nouvelle Aquitaine, de nouveaux rêves, projets et envies fleurissent. Pour guider les pas les plus inspirés, des appels à résidences artistiques s’épinglent sur les plannings, aux dates d’inscription réactives : Eklektika fait le point sur quelques-unes de ces branches tendues vers les mains créatrices.

Par ordre de dates d’inscription et selon des critères de rayonnement, voici quelques-uns des appels à résidence qui pourraient intéresser les imaginaires éclairés, de Baleapop au fond documentaire artistique d’Aquitaine.

Consistant à accueillir dans un lieu choisi des artistes en leur fournissant la logistique nécessaires à la création, elles permettent de consacrer un espace à l’art, sans autre forme de chamaillerie temporelle.


L’art voyageur, avec Bordeaux Métropole

Yassine Balbzioui (résidence Bordeaux Métropole)

Jusqu’au 29 janvier 2017 (il va falloir que les stylos s’activent vite), Bordeaux Métropole propose aux artistes bordelais de s’inscrire à l’appel à projet d’une résidence croisée avec l’Inde. Durant 6 semaines, un artiste indien sera accueilli à Bordeaux (fin mai), et un artiste bordelais partira en Inde (fin septembre).

L’opération, conduite déjà deux fois dans le cadre d’un échange social et culturel entre Bordeaux et l’Etat du Telangana en Inde, avait notamment permis en 2015 au plasticien français, Yassine Balbzioui, de se rendre à Hyderabad ainsi qu’à une artiste indienne, Faiza Fatima Hasan, de se rendre à Bordeaux.

Point d’orgue d’une résidence intense, une exposition à Bordeaux ainsi qu’au festival Kala Mela d’Hyderabad sont prévus début novembre 2017.

Pour tout savoir, aller sur le site de Résidences croisées avec l’Inde et sur son Cahier des Charges Art Flox


10 artistes en plus pour le fond documentaire de la DDA (Document d’Artistes Aquitaine)

Jean-Luc Blanc, Opéra rock (site DDA)

La DDA voit la nouvelle Région élargir ses horizons et souhaite, de ce fait, intégrer dix artistes supplémentaires à son fond documentaire, ayant pour vocation, depuis 2012, de soutenir et de mettre en lumière des parcours et des œuvres.

Il ne tient qu’aux artistes de s’inscrire jusqu’au 10 février pour peut-être être sélectionné et rejoindre le bataillon de ces représentants de l’art en (Nouvelle) Aquitaine sur un site de médiation et de découvertes qui ne redoute pas l’éclectisme.

Pour tout savoir, aller sur dda-aquitaine.org / Appel à projet


Baleapop, de la musique à l’œuvre d’art

Laurent Lacotte, Baleapop

Jusqu’au 1er mars 2017, il est possible de répondre à l’appel à projet impulsé par le collectif Moï Moï, dans le cadre de la 8ème édition du festival Baleapop qui aura lieu du 23 au 27 août 2017, en plein cœur du parc de la Villa Ducontenia à Saint-Jean-de-Luz.

« Mécène de la jeune création contemporaine » dans un souci de proposer un programme pointu mais accessible, le collectif sollicite l’imagination pour une création pluridisciplinaire, interactive, diurne et nocturne à construire en deux étapes : une première semaine en mai, consacré au repérage et à la gestation puis une semaine en août, pour conclure la réalisation.

La démarche peut être solitaire ou collective.

Pour tout savoir, aller sur la page Facebook du collectif Moï Moï
Télécharger l’Appel à projet


Baccanight, pour les étudiants : quand le vin enivre, et surtout, inspire

Bacchus : Crédit Image : RMN – Grand Palais (musée du Louvre) / René – Gabriel Ojéda Crédit Média : RTL

Pas de date limite mentionnée, mais mieux vaut ne pas tarder : la seconde Nocturne étudiante aura lieu le 21 mars 2017 au musée des Beaux-Arts de Bordeaux.

Les étudiants sont invités à se pencher sur Bacchus, Dieu du vin dans la mythologie jusqu’à ce que ce dernier leur inspire une œuvre plastique, chorégraphique, graphique, musicale ou autre, qui lui rende hommage.

En savoir plus : Sarah Choux s.choux@mairie-bordeaux.fr


L’art et l’écologie, pour cultiver tous les jardins

Création Mister Ride

Jusqu’au 15 avril, l’Agence créative (à Bordeaux, toujours) et la Galerie Tinbox proposent aux artistes plasticiens un appel à projet dans le cadre de l’édition 2018 du programme « Il faut cultiver notre jardin ».

L’écologie comme matière brute de l’acte, de la pensée, de la création, dans le symbole, l’utopie ou la technique : tout un programme pour ceux qui utilisent dame nature ou quelques idéaux pour donner vie à leur art.

Ville végétale, bien commun, recyclage, sensibilisation : plus les œuvres parleront, plus l’art sera ici classé comme utile.

Pour tout savoir, aller sur le site de Il faut cultiver notre jardin

Appel à projet (par mail uniquement) à contact@lagence-creative.com, en précisant « Objet: IFCNJ 2018 + PRÉNOM ET NOM »


Création au domaine d’Abbadia (encore un peu de patience)

Pierre Grangé-Praderas, Nekatoenea

On le sait, la résidence d’artistes Nekatoenea à Hendaye est un lieu particulièrement rêveur qui accueille en résidence un artiste durant quatre mois.

L’exposition Armi, Armi, Armira ! à l’Ecole d’Art de Bayonne avait fait l’objet d’un article dans Eklektika, enchanté par l’ébullition d’idées d’un artiste ravi : il faudra attendre mi-février 2017 pour lire l’appel à projet de la prochaine résidence en 2018.

Pour tout savoir, aller sur le site de Nekatoenea


Une fois dit ça….

La liste est non exhaustive. N’hésitez pas à nous communiquer un appel qui serait passé malencontreusement hors de notre attention.

D’ici là, les artistes peuvent dégainer leurs stylos, crayons, pinceaux, casques audios ou pointes : Eklektika vous reparlera de ces résidences lorsque les œuvres seront nées et les histoires, vécues.


Photo de Une : Baptiste Debombourg, Baleapop 2015


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *