Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Rentrée littéraire 2016 : premiers coups de coeur d’une librairie à Bayonne (I)

19 août 2016 > > Soyez le premier à réagir !

Le nombre de sorties de livres définissant le terme « rentrée littéraire 2016 » a été sagement établi à 560, mais il devrait rapidement s’approcher de 700 dans les semaines à venir, rencontre avec une libraire de Bayonne qui nous a confié ses premiers coups de coeur.

Du côté de la rue Port de Castets à Bayonne, la librairie Hirigoyen a beau avoir « L’Esprit du large », on est dans un exercice de grande dimension XXL, un déferlement pour lequel sa gérante Marie a l’expérience suffisante pour ne pas écarquiller les yeux à chaque réception de colis cartonné.

Le choix commence par les éditeurs chouchoutés et suivis depuis un long chemin entamé en Bretagne et Lyon, « il faut aussi toujours se poser la question de lire les premiers romans », estime-t-elle.

rentree-litteraire-2016-1La question ici n’est pas tant de « trouver les bons » que de poursuivre une histoire de fidélité avec ces émotions qui vous prennent dès les premières pages, parfois sans même regarder le pitch de la 4ème de couverture.

« Le nouveau Laurent Gaudé est arrivé aujourd’hui, je n’ai malheureusement pas eu le temps de l’ouvrir », regrette-t-elle déjà, en ce milieu d’après-midi où les estivants (très nombreux) bifurquent entre sa vitrine et le glacier tout proche.

Le mois de juillet au Pays Basque, plutôt assez terne, est une caractéristique pour libraires qu’elle a presque déjà oubliée, avec une reprise de curiosités dès le 1er août.

Elle a fait de place dans ses étagères, a gardé quelques titres de 2015 ou d’avant qu’elle a très bien vendus, parfois à sa grande surprise, et a commencé à disposer les nouveaux titres, parfois ornés d’une petite fiche blanche annotée de recommandations et d’un « signature le 1er octobre ».

10  premiers écrivains sont dans son planning (on vous en reparlera), elle regarde ses notes, « je vous ai fait une première liste de coups de coeurs », un coup d’oeil rapide pour voir qu’il y en a déjà plus d’une dizaine.

Elle n’arrive pas à détacher son regard du livre encore sous fermé de Laurent Gaudé.


Sélection « L’Esprit du large » de romans de la rentrée littéraire 2016


leonora-miano-crepuscule

Crépuscule du tourment
roman de Leonora Miano
Editions Grasset

Parution : 17 août 2016
288 pages – Prix : 19 euros

« Quatre femmes qui parlent des absents, avec leurs ressentis de femmes africaines contemporaines, on est immédiatement séduits, mais également un peu bousculés dans ce que l’on y découvre, c’est vraiment un récit envoûtant »

Rencontre avec l’auteure le 19 novembre à « L’esprit du large »


désorientale-Negar-Djavadi

Désorientale
Négar Djavadi
Editions Liana Levi

Parution : 25 août 2016
352 pages – Prix : 22 euros

« Un premier roman d’une auteure iranienne, une fresque familiale contemporaine, très humaine, on y apprend beaucoup de choses sur l’Iran d’hier et mais aussi ses rapports actuels avec la France d’aujourd’hui tout en savourant un ton proche de Persépolis de Marjane Satrapi, et c’est vraiment très agréable à lire ».


vivre-tilleuls-ajarVivre près des tilleuls
auteurs: L’AJAR
Editions Flammarion

Parution 17 août 2016
128 pages, 13 euros

« J’ai eu la possibilité de rencontre des membres de ce collectif de 18 jeunes gens qui ont écrit ensemble cet ouvrage, et ont réalisé une véritable performance artistique. Ils sont graphistes, modistes, ou issus de diverses autres scènes artistiques. Le livre parle de façon très intimiste de la perte d’un enfant, un thème qu’ils ont choisi par refus de nourrir l’oeuvre par une expérience personnelle. Il y a une vraie cohérence de plume malgré l’impossibilité d’en saisir la secret de fabrication, un geste littéraire vraiment original et enthousiasmant ».


bal-mecanique-yannick-grannLe bal mécanique
Yannick GRANNEC
Editions Anne Carrière

Parution : 25 août 2016
540 pages – Prix : 22 euros

« L’auteure avait déjà écrit un livre très intéressant sur un compagnon de route d’Einstein, La déesse des petites victoires, qui avait reçu le Prix des Libraires 2013. celui-ci évoque un autre univers, celui du mouvement architectural du Bauhaus, et c’est écrit avec une finesse romantique qui vous embarque doucement dans l’époque, c’est très réussi et captivant ».


enfant-monde-arditiL’enfant qui mesurait le monde
roman de Metin Arditi
Editions Grasset

Parution : 24 août 2016
304 pages – Prix : 19 euros

« C’est un roman aussi joli que son titre, qui évoque dans des récits croisés la Grèce d’aujourd’hui, l’autisme et la crise économique aujourd’hui. Et la grande saveur du roman provient de son ton extrêmement frais, rafraîchissant même, comme s’il portait avec lui toute la fraîcheur des îles grecques ».


Fraternels-Vincent-BorelFraternels
Vincent Borel
Editions Sabine Wespieser

Date de parution : 25 août 2016
560 pages – Prix : 26 euros

« C’est un énorme bouquin, extrêmement foisonnant, qui parle de notre époque, de ses travers, et qui les prolonge dans une période à venir dans 10 ans. C »est comme un anti-Soummission de Houellebecq, c’est jubilatoire et très bien senti, par un auteur qui a comem autres casquettes d’être journaliste à Geo et chroniqueur à France Culture ».


dubois-la-successionLa Succession
Jean-Paul Dubois
Editions de l’Olivier

Parution : 18 août 2016
240 pages – Prix : 19 euros

« C’est un très gros coup de coeur, pour ce récit où il est question d’un pelotari toulousain qui va aller vivre de son talent sur Miami. Il y est question d’argent et de corruption bien plus que de sport, le ton est drôle mais aussi très mélancolique, par un auteur dont les derniers romans, adaptés régulièrement par le cinéma, ont démontré un sens de l’écriture absolument remarquable ».


gaude-ecoutez-defaitesÉcoutez nos défaites
de Laurent Gaudé
Editions Actes Sud

Parution août, 2016
288 pages – Prix : 20 euros

Un agent des services de renseignements français gagné par une grande lassitude est chargé de retrouver à Beyrouth un ancien membre des commandos d’élite américains soupçonné de divers trafics. Il croise le chemin d’une archéologue irakienne qui tente de sauver les trésors des musées des villes bombardées.
Un roman inquiet et mélancolique qui constate l’inanité de toute conquête et proclame que seules l’humanité et la beauté valent la peine qu’on meure pour elles.

Elle ne l’a pas lu, pas encore, pas encore, pas encore, pas encore, ça ne saurait tarder…


Sur les autres étagères de la librairie Hirigoyen « L’Esprit du large »


rentree-litteraire-2016-2

Après l’avoir accueillie pour l’ouverture de la librairie en avril dernier, le roman de Catherine Poulain, Le grand marin, combine à la fois de nombreux prix littéraires et un bouche à oreille ininterrompu, au point d’en devenir un « classique maison » faisant particulièrement plaisir à Marie.

rentree-litteraire-2016-6La collection de polars basés en Béarn et au Pays Basque (Editions Cairn) connait dans son genre un succès qui ne se dément pas, « les livres sont souvent achetés par deux ou trois, puis les personnes viennent en racheter d’autres ».

On y trouve des titres très « Poulpe » à l’encre noire et aux parfums de la côte basque, mais également un Cesare Battesti sur la ville de Pau, un régime sorti l’an passé et qui contente les palais gourmands et plus pressés que les autres.

« C’est très facile à lire mais aussi très agréable, et cela peut aussi se lire comme un jeu de pistes : les personnalités politiques que l’on croise dans ces pages sont extrêmement reconnaissables », et sourire.

trevanian-shibumiEt puis il y a le Shibumi de Trevanian (Editions Gallmeister), ce roman devenu culte, « un mélange d’espionnage et d’arts martiaux sur plusieurs pays dont le pays Basque, qui a été ré-imprimé à toute vitesse tant son succès est fulgurant ».

Trevanian ?? « C’est un pseudo, l’auteur tient à rester inconnu, mais il vivrait pas loin d’ici, caché dans les Pyrénées », et nouveau sourire.


 

 


Vous pourriez aussi aimer

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.