Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Dans la Rioja basque : la Gehry Touch [Le beau pour le bon, 1/3]

5 janvier 2015 > > 2 commentaires

Pour ce dossier « Dans la Rioja basque, le beau pour le bon » en trois volets, première étape à Elciego en Álava pour la spectaculaire création de l’architecte Frank Gerhy.

La signature en 1982 de la province de la Rioja en communauté autonome, disjointe politiquement du Pays basque sud, n’empêche pas à ce jour son exploitation viticole de partager des coteaux labellisés du nom de ce vin fameux pour sa dénomination viticole d’origine contrôlée.

Avec ses quelques 800 caves, l’appellation englobe trois communautés autonomes : La Rioja, à hauteur de 70 %, le Pays basque (20 %) et la Navarre (10 %), pour 63.000 hectares, dont 58.000 sont dédiés à la production du seul vin rouge.

Pour ces exploitants qui, à la différence de leurs confrères français, achètent du raisin local plus qu’ils n’en produisent eux-même, la différenciation souhaitée de leurs sciences de l’assemblage (héritées d’un rapprochement historique avec le vignoble bordelais) a misé dans la dernière décennie sur une mise en valeur architecturale spectaculaire, à même d’illustrer une course à la production d’avant-garde, en particulier pour le vieillissement de ses crus.

A partir de 1997, les formes innovantes dévoilées au Musée Guggenhein de Bilbao par l’architecte le plus connu de la planète, le canadien Frank Gehry, ont ouvert les appétits.

Les premiers à lui offrir un gros chèque sont les héritiers de la cave Marques de Riscal, dans le petit village basque de Elciego (Álava), à 1h de route au sud de la capitale Vitoria-Gasteiz et à égale distance de Pampelune.

gehry-pays-basque-3Trois années de travaux et 10 millions d’euros ont ainsi permis de magnifier par le beau la culture du bon, la Cité du Vin créée s’appuyant sur les fameuses canopies de Gehry pour y abriter un hôtel de très grand standing (de 300 à 700 euros la nuit), un restaurant signalé par le Guide Michelin et un lieu de vinothérapie.

viura-pays-basque-3Ici l’idée fut d’accompagner la tradition viticole, représentée par la pierre et le verre, d’une série de calottes en titane : avec ses formes ondulées, les nuances de couleur reprennent celles, rosées, du vin ou les liserés dorés des bouteilles de Marques de Riscal.

L’ensemble peut difficilement rester invisible dans ce petit village rustique entouré de vignes, mais rares sont sans doute ceux qui, vivant à proximité, ont pu profiter de l’une des 43 chambres et suites luxueuses dessinées par l’architecte.

Et ce qui est assurément l’un des édifices les plus emblématiques de l’architecture contemporaine n’a pas toutefois été adopté sans polémique par les locaux.

Car la cosa (la chose) reste le surnom donné à l’ensemble, protégé par un accès surveillé et interdit à toute personne n’ayant pas le sésame pour résider dans l’hôtel.

ciudad-del-vino-gehryDans une Espagne économiquement agonisante, le peuple restant les deux épaules au sol, est-il possible de poser la question du sens de cette citadelle pour privilégiés, souhaitée comme nouveau bijou de famille par un industriel qui n’a pas renoncé à son désir de grandeur ?

En octobre dernier, au moment de recevoir le Prix Prince des Asturies pour les Arts, Frank Gehry n’a sans doute pas trouvé le ton juste pour répondre à l’interrogation posée d’une architecture-spectacle.

« Laissez-moi vous dire une chose.

Dans le monde où nous vivons, 98% de ce qui est construit et conçu aujourd’hui, c’est de la pure merde.

Il n’y a aucun sens du design, aucun respect pour l’humanité ou quoi ce soit. Ce sont juste des fichus bâtiments et c’est tout. De temps en temps, pourtant, un petit groupe de personnes réalise quelque chose de spécial.

Mais bon Dieu, laissez-nous tranquilles, nous essayons juste de faire notre travail.

Je ne cherche pas de travail, je n’ai pas d’attaché de presse. Je n’attends pas qu’on m’appelle. Je travaille avec des gens qui respectent l’architecture.

Donc ce serait bien de ne pas poser de questions aussi stupides. »

Avec 5,5 millions de bouteilles par an, dont 70% à l’exportation, l’exploitation industrielle de Marques de Riscal attirait 2.000 visiteurs par an avant les travaux, contre 70.000 aujourd’hui.

Son investissement qualitatif lui permet donc d’assoir une identification internationale, sans dissiper une volonté de pharaonisme.

Comme dans toute l’Espagne, la crise économique freinera ce mouvement de grandeur architecturale, tout en attirant des appétits étrangers mus par une mondialisation qui a toujours fait des présomptueux des proies toute choisies.

Une meilleure adéquation du modernisme et des traditions historiques locales a produit un exemple remarquable du côté de Laguardia, tout en attirant l’appétit de grands groupes de vins et spiritueux, notamment français (à lire dans le deuxième volet de ce dossier)

ysios-2


Liens internet pour prolonger cet article :

Cité du Vin Marques de Riscal

Village de Elciego

La conférence de presse de Frank Gehry pour le prix Asturies 2014


Dans le 2ème volet du dossier [Le beau pour le bon] :

Dans la Rioja basque : le futur à nourrir de son passé


 


Commentaires

2 réponses à Dans la Rioja basque : la Gehry Touch [Le beau pour le bon, 1/3]

  1. […] Pour ce dossier « Dans la Rioja basque, le beau pour le bon » en trois volets, première étape à Elciego en Álava pour la spectaculaire création de l’architecte Frank Gerhy.  […]

  2. RIVALDI dit :

    BILBAO
    ELCIEGO……

    BRAVO et MERCI

    ENCORE MONSIEUR GERHY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.