Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Rock this Town à Pau, un condensé de culture rock pour secouer la ville

4 mai 2015 > > Soyez le premier à réagir !

Nick Cave, Pulp, Larry Clark, les Beatles à l’affiche de Rock This Town, huitième opus, du 6 au 12 mai : la culture rock sur grand écran, sur scène, dans les bars et jusque dans les bacs des chineurs, c’est jusqu’à dimanche à Pau et à Billère.

Pau calling… Un cri comme celui entendu chez les Clash, suffisamment fort pour qu’il ait retenti au-delà de la Manche et des temps que l’on croyait dévolus au simple disco. Ça bouge pas mal, du côté béarnais de ce département, et on ne devrait plus tarder à vous révéler notre intérêt impatient pour cette terre de secousses culturelles.

rock this townDepuis le début de l’année, on a pris le temps de sentir le pouls du Béarn et de la Bigorre, et cette excellente habitude prise de regrouper structures et repaires de la nuit autour de manifestations à proposer à plusieurs, comme sont à privilégier de la même façon les sorties à une terrasse, à un concert ou pour des déambulations déterminées.

Car si l’habitude est prise par les Palois de surveiller attentivement ce qui se passe « chez nous » du côté du Malandain Ballet Biarritz ou des Festivals (ceux qui subsistent) sur la côte basque, on se verrait bien provoquer un exode de curiosité vers les propositions de l’espace d’art contemporain du Bel Ordinaire de Billère et de l’Ampli Son qui lui est mitoyen, des Espaces Pluriels et du Cinéma Le Méliès de Pau, ou encore de la Scène nationale d’Ibos, près de Tarbes.

Tattou Convention à Pau – article JL Bordenave

Pour cela, il nous faut sur place des observateurs enthousiastes, au premier rang desquels les chroniques de Jean Louis Bordenave compensent nos regards pas assez attentifs vers l’Est des Pyrénées.

Ce jour, dans son article, il est question de cette manifestation pas assez reconnue, ce Rock This Town porté par Xavier le Falher, qui se ferait bien surnommer XLF s’il pouvait supporter sans hurler d’être confondu avec un jeu Nintendo.

Ça commence ce mercredi, jusqu’au dimanche.

On va vérifier nos jauges d’essence, et la présence de potes qui pourraient nous dire : « t’inquiètes, on va trouver une solution, tu rentreras demain… ».


Rock This Town, 8ème édition, et sans oublier personne (par JL Bordenave)

rock-this-town-pau-3

Pulp, the film

Autour d’une sélection de films ayant tous un lien entre eux, Xavier Le Falher à bâti une programmation élargie, mais parfaitement cohérente, avec concerts, DJ, rencontres, expos et salon du disque.

Programmateur au cinéma Le Méliès à Pau, il distille depuis 8 ans maintenant sa passion pour le rock dans les salles de l’art et essai palois. Ainsi est né Rock This Town avant de s’ouvrir à d’autres acteurs culturels tels que Ampli, le Bel Ordinaire et le réseau des médiathèques sans oublier les bars de la ville.

Rendez-vous mercredi 6 mai pour une ouverture au Méliès sous la bannière du rock anglais.

rock-this-town-pau-une

Jarvis Cocker, Pulp

Sorti le 1er avril sur de bien rares écrans, Pulp, a film about life démarre par les scènes filmées du dernier concert du groupe de pop Pulp à Sheffield, le 8 décembre 2012 dans la ville qui a vu naître le groupe de Jarvis Cocker. Le film offre, en ramassé, une dose de l’atmosphère épaisse de cette ville du nord de l’Angleterre, au moment où celle-ci a porté son groupe comme le veau d’or.

Alex Boden le producteur vient spécialement de Londres pour évoquer l’aventure de ce film.

damage-case

Damage Case

La soirée se poursuit par un concert de Damage Case, en concert gratuit au bar palois L’Imparfait à partir de 22h : en solo, armé de sa seule contrebasse, il revisite son histoire de la musique, de Nina Simone à Motorhead et d’Eddie Cochran à Tom Waits.

Jeudi 7 mai, 18h, direction le Bel Ordinaire à Billère pour une rencontre avec le label Prohibited Records qui deux jours durant installe affiches, disques et cassettes dans le hall d’accueil de centre d’art de l’agglomération paloise (voir article ci-dessous).

Fabrice Loureau bassiste, co-fondateur du label, producteur pour Shannon Wright et Yann Tiersen, y sera présent, avec son instrument comme invitation au dialogue.

A 20h au cinéma le Méliès, c’est de culte, toujours, qu’il s’agira avec la projection de A Hard Day’s Night de Richard Lester.

A-HARD-DAY'S-NIGHT-02

A Hard Day’s Night, de Richard Lester (1964)

Œuvre incontournable de la pop culture, ce film sur les Beatles n’est ni vraiment une comédie musicale ni vraiment un clip.

Sorti en 1964, il vient de faire l’objet d’une restauration pour son 50ème anniversaire. Du fait, John, Paul, Ringo et George crèvent encore le grand écran, 50 ans après.

« Plus qu’un film sur les Beatles, c’est avant tout un témoignage passionnant sur la naissance de cette culture rock à travers les pressages de disque, les fans, la télévision et tout l’univers sixties. Je recommande après le film la discussion avec Marie Gayzard qui évoquera tout cela avec brio », précise Xavier Le Falher.

Vendredi soirée, il s’agira exclusivement d’un concert, dès 21h à la Route du son de Billère.

NLF3_Beast2

NLF3

Pour l’occasion, c’est encore la famille Prohibited Records qui reçoit avec Heliogabale et NLF3. Les premiers préparent actuellement leur septième opus, et c’est dans cette dynamique qu’ils interviendront pour fêter le vingtième anniversaire du label.

Quant au trio de NLF3 (Nicolas Laureau, Fabrice Laureau, Mitch Pires) il poursuit de nouveaux tropismes et prend de l’amplitude (et de l’altitude) sans rien perdre de sa rigueur formelle.

Pour le samedi 9 mai; « on a voulu construite une journée-cinéma comme une journée de festival rock quand les groupes enchaînent d’une scène à l’autre. D’où la formule Le Jour le plus rock pour ce jour-là », précise Xavier Le Falher, quand seront proposés 5 films de 16h à 2h du matin.

Danger-Dave

Danger Dave, de Philippe Petit

Parmi ces films, citons Danger Dave ou les tribulations d’un skater professionnel en bout de course : le réalisateur Philippe Petit sera présent après la projection pour évoquer avec le public ce film auquel il a consacré 6 ans de sa vie.

nick

Nick Cave, 20 000 jours sur terre

Autre moment fort, la projection unique de 20 000 jours sur terre, un docu fiction sur la carrière du grand Nick Cave : « il faut voir ce film comme un conte philosophique sur la question de la création et du quotidien d’un artiste, que l’on voit chez lui en train de partager une pizza avec ses gamins ».

The-Smell-of-Us

The smell of us, de Larry Clarke

Également à l’affiche, The smell of us, le dernier de l’infréquentable Larry Clark, une plongée en plein Paris où l’on suit un groupe de jeunes skaters, qui ont choisi de faire de l’escort pour remédier à leur problème d’argent, probablement le film le plus introspectif de Larry Clark.

rock-n-roll-high-school_0

Salut, Joe…

Dans la même soirée, une projection en plein air d’un film surprise, mais culte selon Xavier Le Falher, qui fournit l’indice suivant : « Un groupe américain aux cheveux très longs qui joue du punk rock et a tourné dans un film » (on vous en fournit un autre, high school, on répète, high school)

Dimanche, Rock This Town ne fait pas relâche, bien au contraire, et rendez-vous sera fixé à l’Ampli de Billère, pour la 4ème édition du Salon du disque Rock This Town.

Collectionneurs et vendeurs de disques, mais aussi de matériel hi fi : le tout est agrémenté de conférences et rencontres sur le rock, ainsi que sur les relations du jazz et du cinéma.

A suivre en particulier le quiz de Mr Iggy Propre et le concert final des Lookers.

LOOKERS-1-TB--1-2222-DSC_7446

The Lookers

Ce trio formé à Ciboure, et bien connu du côté de l’Atabal de Biarritz (où ils ont inquiété les systèmes de sécurité anti-incandescence du lieu) produit un rock très frais inspiré autant des Flamin’Groovies que de Ty Segall.

The Lookers, Atabal Biarritz, janvier 2014

« Très énergiques et authentiques, ils sont prêts à en découdre », savoure déjà notre XLF.

C’est avec eux que se terminera cette huitième édition de Rock This Town, qui ne pourra pas de toute façon se refermer sur nos regrets de ne pas en avoir entendu parler.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.