Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

« Sans cochon, pas de civilisation » : la Foire de Bayonne enlève le « Ohhh ! »

25 mars 2016 > > Soyez le premier à réagir !

Eklektika et de très nombreux internautes l’avaient rêvé, Bayonne l’a (partiellement) fait : la pancarte polémique de la Foire au Jambon a été raccourcie, on vous propose un jeu pour clore le sujet.

Eklektika publiait mercredi une consternation résolue devant l’impossibilité de voir un jeu de mot ou de l’humour devant « Sans cochon, pas de civilisation » apposée sur 20 mètres de haut à la Foire au Jambon de Bayonne : depuis ce vendredi matin, la pancarte a été enlevée, au moins partiellement.

foire-au-jambon-bayonne-deu

La Foire au Jambon « avant »

foire-au-jambon-cochon-1

La Foire au Jambon « après »

Impossible pour l’heure de déterminer qui, de l’occupant de l’immeuble ou de la Ville de Bayonne, a pris cette initiative salutaire, qui permet de redonner à cette animation commerciale et traditionnelle une tenue plus respectueuse du « vivre ensemble ».

Il s’est trouvé un certain nombre de relais, pouce en l’air sur Facebook, pour partager sur les réseaux sociaux l’article d’Eklektika, vu plusieurs milliers de fois depuis mercredi après-midi.

Il est donc temps de rappeler à ceux qui nous ont regardés, crochet de charcutier à la main, que sans cochonneries sur ses murs, la Foire est plus belle, pour tous.

Reste cette devinette de savoir désormais ce que penseront les très nombreux visiteurs de la Foire devant ce « …Pas de civilisation » restant affiché.

foire-au-jambon-cochon-2Porté par le désir de laisser penser que Bayonne serait exclue, quatre jours durant, de ce socle de l’humanité, Eklektika propose donc un jeu : trouver 10 lettres maximum (soit le nombre du « sans cochon » initial ») pour compléter ce qui reste sur la façade Quai Chaho.

« Sans abeille », « Sans gland », « Sans gain », « Sans soeur », Sans toi » ont émergé en cette journée de fin de semaine : « sans tripettes » tient tout de même la route.

Merci à ceux qui nous ont soutenus.

Bon week-end.


 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *