Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Sol Hess & the Sympatik’s : avis de déferlante post-rock sur le Magneto Bayonne

28 février 2017 > > Soyez le premier à réagir !

Accompagné en première partie du groupe RougeGorgeRouge, Sol Hess & the Sympatik’s sera au Magneto Bayonne ce vendredi 3 mars 2017 : présentation du groupe bordelais, à l’ADN musical comme un long voyage sonore post-rock entre Mogwai, Wovenhand et Godspeed, quand tabasser l’atmosphère autour d’eux est devenu une règle de survie, et d’amour.

Guitares transgéniques, chant d’écorché hurlé et hanté, percussions profondes et étirées, trip sonore démentiel, voyage énigmatique, rock baroque mais moderne, explosion de noirceurs : sans céder au namedropping et réveiller encore une fois le nom de Mogwai ou de Explosion in the Sky, définir l’expérience proposée pourrait se résumer tout d’abord à un voyage sonore peu banal que propose Sol Hess & the Sympatik’s, porté par une dérive spatiale habitée par un rock ambiant et extrêmement profond.

Quelques années que ces Bordelais sont dans leur capsule, guidés depuis la sortie de The Thing We Know par le label Catulle and Ramon, 2ème galette sortie en vinyl (et en téléchargement direct), et pilotés par un artificier de premier plan, Stephan Krieger, depuis son studio Amanita (antre de feu-Voodoo Muzak entre autres).

Ici, la musique s’engage dans un torrent aux accents domptés, mélancoliques, d’une noirceur partageable, maintenant sur le bon curseur les dépressions post-punk et des méditations plus electro-spatiales.

Cassant les rythmes et les codes de toutes parts, les refrains et autres couplets ne sont pas du voyage, les changements de caps en liberté forment une boussole maniée avec certitude dans ce music-monde dont émergent quelques repères acceptés, comme Godspeed Black You Emperor, par leur géant Giant Holes In The Snow qui assume un respect entier, ou comme ce diable de David Eugene « Wovenhand » Edwards, lui aussi parfaitement à l’aise dans ce type de torrents musicaux.

Guitares flamboyantes et mélodieuses, entremêlées et jamais confrontées, une batterie qui tabasse consciencieusement l’atmosphère, tandis que le front-man Sol Hess hurle, crie ou monologue dans une transe dont personne ne songerait à l’en extirper.

Les doigts cracheront du sang s’il le faut, il pourra pleuvoir des larmes mêlées aux gouttes de sueur, et pourront s’inviter ces créatures de leurs pochettes, la question n’est plus de faire sans, alors que sont larguées les amarres, et qu’apparait la définition très exacte de vivre quelque chose qui pourrait nous submerger.

Comme le mot « émotion ».


Pour plus d’information

Sol Hess and the Sympatik’s
https://catulleramon.bandcamp.com/
http://sympatiks.blogspot.fr/

Le groupe sera accompagné de RougeGorgeRouge et son intéressant mélange de transe rock et post punk qui se mêlera bien volontiers à ce grand voyage.

RougeGorgeRouge
https://rougegorgerouge.bandcamp.com/


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.