Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

En plein air ou dans les salles, le cinéma n’est pas en vacances

8 juillet 2015 > > Soyez le premier à réagir !

De belles sorties cinéma sur les écrans cette semaine sur la côte basque et le retour des Jeudis Ciné en plein air, la sélection Eklektika.

C’est une habitude qui a un peu tendance à s’affirmer année après année : l’été n’est plus un temps mort dans l’année cinématographique, réduit à ses simples déferlements de blockbusters rituels.

Ainsi cette semaine du 8 juillet voit arriver une nouvelle fantaisie enthousiasmante signée Michel Gondry, Microbe et Gasoil, ainsi qu’une oeuvre baroque du très grand Peter Greeneway, à la recherche dans Que viva Eisenstein ! de la redécouverte d’un des premiers maitres du cinéma.

Mais c’est également ce mercredi que sort le très attendu Difret, ce film américano-éthiopien signé Zerenesay Berhane Mehari, sur le combat d’une adolescente contre les moeurs patriarcaux de son pays : Prix du Public à Berlin et à Sundance, on vous en parle très vite dans Eklektika.

Enfin l’été est l’occasion également de retrouver le plaisir d’une toile en plein air et en famille ; dès ce jeudi, la Ville de Bayonne ouvre ses recoins à ses Jeudis ciné, en entrée libre et sortie joyeuse si le temps respecte nos envies.

Bonnes séances à tous.


Difret

sorties-8-juillet-3Réalisé par Zereneza Berhane Mehari, avec Meron Getnet, Tizita Hagere, Rahel Teshome – 1h39 en VO –  A L’Atalante de Bayonne –

En Éthiopie, Hirut, une jeune fille de quatorze ans, se fait kidnapper à la sortie de l’école par un fermier qui veut l’épouser. Selon une tradition ancestrale locale, les hommes enlèvent celles qu’ils désirent prendre pour femmes. Mais la jeune fille réussit à s’échapper en tuant son agresseur.

L’histoire d’un engagement réel de la militante bien connue en Ethiopie, Meaza Ashenafi, aux côtés d’une gamine ayant refusé de céder au rite de l’enlèvement, et ses conséquences de ce combat contre une société patriarcale où les viols de mineursne sont proscrits que depuis une petite dizaine d’années.

Il reste du chemin à faire : quand le cinéma rend visible l’image d’une libération possible, on se dit que l’évolution des mentalités a trouvé une représentation encourageante.


Microbe et Gasoil

sorties-8-juillet-2Réalisé par Michel Gondry, avec Ange Dargent, Théophile Baquet, Diane Besnier – 1h43 – A L’Atalante de Bayonne, au Royal de Biarritz et au Sélect de St Jean de Luz

Les aventures débridées de deux ados un peu à la marge : le petit « Microbe » et l’inventif « Gasoil ». Alors que les grandes vacances approchent, les deux amis n’ont aucune envie de passer deux mois avec leur famille. A l’aide d’un moteur de tondeuse et de planches de bois, ils décident donc de fabriquer leur propre « voiture » et de partir à l’aventure sur les routes de France…

Dans la veine de ces films « bricolés » hors des temps modernes, où le gigantisme prévaut sur l’imagination, le réalisateur franco-américain continue de donner vie à des récits rêvés, où le goût du système D, de l’humour, de la tendresse et un doux parfum de nostalgie est autant visible sur l’écran que derrière la caméra. Leur petite maison roulante pourrait bien traverser tout l’été sans encombres.


Que viva Eisenstein !

sorties-8-juillet-4Réalisé par Peter Greenaway, avec Elmer Bäck, Luis Alberti, Maya Zapata – 1h45 en VO – A L’Atalante de Bayonne

En 1931, fraîchement éconduit par Hollywood et sommé de rentrer en URSS, le cinéaste Sergueï Eisenstein se rend à Guanajuato, au Mexique, pour y tourner son nouveau film, Que Viva Mexico ! Chaperonné par son guide Palomino Cañedo, il se brûle au contact d’Éros et de Thanatos. Son génie créatif s’en trouve exacerbé et son intimité fortement troublée. Confronté aux désirs et aux peurs inhérents à l’amour, au sexe et à la mort, Eisenstein vit à Guanajuato dix jours passionnés qui vont bouleverser le reste de sa vie.

« Certainement le plus grand cinéaste que le monde ait jamais connu » : un cri de coeur comme envie de base du foisonnant réalisateur britannique, qui a trouvé dans sa propre fascination pour le grand cinéaste russe matière à un film baroque et foisonnant.

Construit comme un jeu de pistes entre le documentaire et le récit purement fantasmé, l’occasion de retrouver la patte unique d’un réalisateur qui a fait du trouble visuel et des extravagances sublimes un langage délicieux, parfait pour le songe d’une nuit d’été sur votre toile préférée.


En plein air à Bayonne

Programme_jeudis_cine1Bayonne fête le cinéma en plein air avec 5 projections gratuites, la plupart accompagnées de petits concerts préliminaires, dont celui, en particulier, de Mohamed Boujalal, en ouverture du film familial Moi Moche et Méchant 2.

Ou bien votre choix portera sur le choix du lieu, comme l’esplanade du rail Bayonnais dans la quartier St Esprit, en face de l’imposante Adour.


jeudi 9 juillet
Parc du chateau de Sainsontan, 20h
(concert des Stampers)

solitaireEn solitaire, réalisé par Christophe Offenstein, avec François Cluzet

L’histoire d’un skipper du Vendée Globe, qui, à la suite d’une petite avarie, retrouve un clandestin à son bord.

Un film taillé pour le spectacle, qui a fait chavirer (de plaisir) bon nombre de spectateurs déjà.


jeudi 16 juillet
Théâtre de la Verdure, Hauts de Bayonne, 20h
concert de Mohamed Boujalal

Moi moche et méchant 2 de Pierre Coffin, Chris moiRenaud

Un jour, un criminel non-identifié vole une arme secrète ayant pour effet de transformer son hôte en un mutant violet enragé et indestructible. Après tout, qui mieux que Gru, l’ex plus méchant méchant de tous les temps, pour attraper celui qui rivalise pour lui voler la place qu’il occupait.


jeudi 23 juillet
Terrain de foot de Balichon, 20h
concert de No Azar

sorties-8-juillet-1L’extravagant voyage du jeune et prodigieux TS Spivet de Jean Pierre Jeunet

Petit garçon surdoué et passionné de science, T.S. Spivet a inventé la machine à mouvement perpétuel, ce qui lui vaut de recevoir le très prestigieux prix Baird du Musée Smithsonian de Washington. Sans rien dire à sa famille, il part, seul, chercher sa récompense et traverse les Etats-Unis sur un train de marchandises. Mais personne là-bas n’imagine que l’heureux lauréat n’a que dix ans…


jeudi 6 août
Rail Bayonnais, 21h30

jackJack et la mécanique du coeur de Stéphane Berla et Mathias Malzieu

À Édimbourg, en 1874, Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. La sage-femme le sauve en remplaçant son cœur affaibli par une horloge. Jack survivra à condition de ne pas éprouver d’émotions fortes : pas de colère et, surtout, ne pas tomber amoureux. Surtout ne pas tomber amoureux !

César du Film d’animation 2015


jeudi 27 août
Boulodrome du Polo Beyris, 20h
concert de Malungatu’k

sebastienBelle et Sébastien de Nicolas Vannier

Dans un petit village enneigé des Alpes pendant la Seconde Guerre mondiale, en 1943, Sébastien, un enfant orphelin et solitaire, rencontre et apprivoise un chien abandonné, soupçonné par les villageois de tuer leurs moutons. Il la nomme Belle alors que les bergers l’appellent « la bête » et essayent de s’en débarrasser.


Toujours dans les salles :

voir articles reliés


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.