Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Suturak, une expo pour repenser les identités du Pays basque

30 octobre 2014 > > 2 commentaires

Le musée San Telmo au pied du mont Urgull à Donostia a inauguré vendredi dans ses nouvelles salles l’exposition Suturak/ Cerca a lo proximo (du 25 octobre au 25 janvier 2015), une rétrospective de la jeune création au Pays Basque.

Le titre dédoublé annonce l’ambivalence du propos : faire le panorama de l’art contemporain sur le territoire, dans sa diversité / relier les œuvres entre elles par le fil – rouge – de l’Histoire.

suturak-bandeauLa bonne centaine d’œuvres – et presque autant d’artistes – laisse perplexe au prime abord, avec le sentiment de ne pas avoir toutes les clés. Matiéristes, ironistes, documentaires, les œuvres restent closes sur elles-mêmes.

Dans le bel écrin du musée récemment rénové, elles paraissent fragiles, fragmentaires, comme les sédiments d’une histoire inédite.

L’articulation en chapitre qui se réfère explicitement aux déchirements du Pays Basque des trente dernières années confère à l’ensemble un caractère d’énigme, avec les œuvres comme indice.

Juan Luis Moraza

Juan Luis Moraza

Le choix opéré par les deux commissaires d’expo tourne le dos au spectaculaire, à la grande forme, il tisse entre les œuvres des métaphores qui, pour une bonne part sans doute, échappent aux artistes.

Exposition à double-fond donc pour qui prend la peine de se pencher sur les œuvres assemblées, à contre-pied des présupposés sur l’art basque, la sculpture, l’engagement, le folklore vivace.

Azucena-Vieites

Azucena Vieites

Si on croise au musée SanTelmo matériaux en fusion, stèles, banderoles, tract d’émancipation, étuis d’armes à feu, cagoules, autel religieux, txalaparta et danses, c’est à travers le filtre d’une jeune génération d’artistes basques, qui ont reçu en bagage le conflit armé et la quête identitaire.

Apparaît la possibilité d’une distance critique, d’un discours, d’une ironie, difficile à concevoir il y a seulement quelques années. De l’ordre de la mise à distance ou de l’incarnation brute, de la fable, de la farce quelquefois, les oeuvres dialoguent avec un contexte, une histoire collective.

José Ramón Amondarain

José Ramón Amondarain

Les photographies qui entretiennent de fait un rapport direct au document sont explicites.

D’un côté Sarabande, vue clinique après l’explosion de la discothèque Universal,sur un mode plus allégorique, La Conquista, surimpression d’une plaie suturée et d’une vue aérienne du Pays basque ; de l’autre, Agur Jaunak, portraits de l’artiste Juan Aizpitarte en candidat politique, ou la série de photographies familières et ambiguës, sorte de ballet où le même type, l’artiste sans doute encore Jon Mikel Euba, entre et sort d’un même véhicule noir dans un cadre différent.

Juan Aizpitarte

Juan Aizpitarte

jon mikel euba

jon mikel euba

Les deux engagent leur image pour mieux se désengager, plus qu’une critique de l’image, ils révèlent la relativité des identités, individuelles et collectives.

C’est peut-être la morale de l’histoire.


suturak-erakusketaMusée San Telmo, Donostia-San Sebastian

Du 25 octobre 2014 au 25 janvier 2015

Du mardi au dimanche, de 10h à 20h
Entrée : de 3 à 6 euros.
Entrée gratuite le mardi

Tous les renseignements sur le site de San Telmo


 


Commentaires

2 réponses à Suturak, une expo pour repenser les identités du Pays basque

  1. […] Le musée San Telmo au pied du mont Urgull à Donostia a inauguré vendredi dans ses nouvelles salles l’exposition Suturak/ Cerca a lo proximo (du 25 octobre au 25 janvier 2015), une rétrospective de la jeune création au Pays Basque.  […]

  2. […] Suturak, une expo pour repenser les identités du Pays basque : Agenda des évènements culturels, dossiers et articles sur la culture au Pays basque  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.