Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Talisco, aux Bourdaines : le phénomène folk electro pop, pour ceux qui n’auraient pas suivi

18 janvier 2017 > > 2 commentaires

En concert le 10 février 2017 aux Bourdaines de Seignosse (Landes), et alors que les affiches de ce artiste montant de la scène folk-electro-pop recouvrent les murs de Bayonne, on prend le temps de vous expliquer pourquoi le monde, autour de Los Angeles, tend les bras au jeune Bordelais, avant de les faire tourner autour de la tête.

Commençons par le pedigree de Talisco, de son vrai nom Jérôme Amandi, d’origine bordelaise et espagnole et chantant uniquement en anglais : une auberge espagnole à lui tout seul des années 2000.

Il compose ces chansons depuis l’adolescence, le chant venant plus tard, et c’est 2013 que les vents lui sont favorables, il décolle avec Your wish, fête hilare entre electro et pop, puis plane littéralement avec son premier album Run en 2014, signé dans le grand label Roy Music (The Toxic Avenger, Mademoiselle K,…).

La chanson The keys en 2015 fait la une du spot publicitaire de Bouygues Telecom pour sa 4G (et aussi la Bbox), 4 belles nanas ridant sous le soleil du sud, accompagnées du son du ténébreux Talisco : son premier ticket gagnant.

Bien dans son temps, il capte donc le flux au taquet et amène une musique un peu borderline, comme un voyage en TGV quelque part aux States, tandis que la presse spécialisée s’enflamme, le cherche et le rattrape, en commençant à le décrire comme faisant partie de ce « musiciens avides d’évasion, fugueurs, volages, rêveurs militants » (Inrocks).

Dans son deuxième album, Capitol Vision, il commence à introduire des rythmes plus authentiques, moins électroniques.

Il faudrait dire : proche du son d’une locomotive des années 90, cette fois, avec toujours ce rythme filant qui vous invite à partir, voyager.

Une musique à écouter quand on prend la route, quand on veut penser au frais décontracté, loin du bruit des villes.

Installée à LA, la voix de Jérôme Amandi a trouvé sa place et s’est bien assise, dans un mélange entre Chris Isaak, pour la sensualité, et Moby, pour cette envie tenace de nous envoyer en voyage, à la découverte et à l’évasion.

En bon élève de ces ainés donc, sa folk pop électro invite à l’exploration de la culture américaine, saupoudrée d’influence hispanique.

Sa salsa pop-ardiente prend, son second album est plus attrayant, plus léger (« aussi déjanté que surprenant », toujours les Inrocks)

Talisco nouvelle étoile des quartiers d’Hollywood tels que vus par les Frenchies ? C’est bien parti pour.


Tous les renseignements sur le site de la salle des Bourdaines


 


Commentaires

2 réponses à Talisco, aux Bourdaines : le phénomène folk electro pop, pour ceux qui n’auraient pas suivi

  1. Idieder dit :

    Super article qui donne envie d’y aller !
    Merci pour votre apport de connaissance musicale .

    Signé : le colleur d’affiches des bourdaines ( y en avait des moins abîmées mais merci pour la pub ? )

    J’espère que vous viendrez d’ailleurs !

    Au plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.