Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

« Un berger à l’Elysée ? », de Pierre Carles : le candidat Jean Lassalle continue de souffler le show et l’effroi

20 mars 2017 > > Soyez le premier à réagir !

Malgré un niveau de contribution participative encore insuffisant, le documentaire de Pierre Carles entreprend un cycle d’avant-premières avant le 1er tour des Présidentielles : mis en ligne sur internet, la séquence « La vache et le député » dévoile comment « le connard de député qui fait son cinéma » comme le rapporte le député béarnais, met bas une vache, devient quelqu’un « entre Jésus et la Vierge Marie », et persiste à vouloir halluciner les lignes politiques.

Le député béarnais Jean Lassalle a été confirmé depuis samedi dernier comme faisant partie des 11 candidats officiels aux élections Présidentielles 2017, après avoir obtenu largement les 500 parrainages nécessaires pour cela.

Son passage très « remarquable » à l’émission On n’est pas couché de Laurent Ruquier le 21 janvier dernier n’a donc pas douché définitivement les espoirs de celui qui, même sans être invité ce soir sur le plateau de TF1  pour un débat entre les 5 « grands » candidats, rêve toujours de parvenir à être « un berger à l’Elysée ».

« La vache et le député », capture écran de la séquence du film de Pierre Carles

C’est sous ce titre que le réalisateur Pierre Carles continue un projet de portrait sur l’homme politique, après avoir été contacté par ce dernier après la réalisation du 1er volet de Opération Correa, en quête sur le miracle politique équatorien, quelque peu refermé par le second opus en octobre dernier.

L’élu atypique dans le paysage politique français, qui revendique n’être passé « ni par l’ENA, ni par Sciences po, ni par HEC mais par le lycée agricole de Pau Montardon », est donc le personnage central et haut en couleurs d’une série de rencontres filmées, qui devait sortir sous forme de film participatif le 8 mars 2017.

« La vache et le député », capture écran de la séquence du film de Pierre Carles

S’avérant finalement infructueux (11.000 euros collectés sur un objectif de 30.000), le réalisateur a fait savoir que le projet ne s’arrêtait pas pour autant, et que son documentaire « Un berger à l’Elysée ? » sortirait sous forme de projection d’un film non encore finalisé, et ce avant le 1er tour du 23 avril 2017, dans les salles qui le désireront.

Une mauvaise nouvelle recouverte par une meilleure, donc, communique l’équipe de Pierre Carles : « On comprend mieux, en le voyant, pourquoi Jean Lassalle est un candidat atypique dans le paysage politique français. Pour ceux qui auraient encore des doutes sur l’intérêt de consacrer un long-métrage à ce singulier personnage, La vache et le député leur fera peut-être changer d’avis. ».

C’est donc depuis quelques jours que peut être regardée la séquence assez « marquante » du récit par Jean Lassalle de ce moment où, torse nu et faisant fi de menaces physiques et canines sur sa personne, « le connard de député qui fait du cinéma » (comme il se décrit lui-même) a entrepris de libérer un veau d’une vache souffrante, devenant auprès des fermiers « rugueux » un personnage « entre Jésus et la Verge Marie ».

Difficile de dire que l’homme en parait plus « étrange » encore : dans les teasers mis en ligne par CP Productions, son allocution à l’Université d’Eté du Medef proposant aux grands patrons réunis autour de son Président Pierre Gattaz de les « libérer du capitalisme » donne pourtant un versant très crédible au mot « hallucinant ».

L’appel aux dons continue, « ce nouveau film pourrait – soyons réalistes, exigeons l’impossible – perturber le jeu électoral, en rigolant – beaucoup – au passage. N’hésitez pas à signaler l’adresse de notre site de crowdfunding, notamment à vos amis soumis à l’ISF : www.cp-productions.fr« .


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *