Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

« Une chenille dans le coeur » de Stéphane Jaubertie, dramaturge néo-Bayonnais que le théâtre contemporain s’arrache (I)

12 janvier 2017 > > Soyez le premier à réagir !

Rencontré au Pays basque, où le dramaturge vit actuellement, la préparation de la représentation de sa pièce, donnée au Théâtre de Bayonne, le 25 janvier 2017, est l’occasion d’un éclairage sur les différentes actualités de l’un des auteurs contemporains les plus joués dans le théâtre public en France.

« J’écris sur moi, tu lis sur toi » : l’acteur et auteur Stéphane Jaubertie pourrait ainsi voir sa carrière résumée, dans son lien fraternel avec le théâtre depuis sa formation initiale à l’École de la Comédie de Saint-Etienne.

Dans un mini-dossier Eklektika, suivra un entretien avec l’auteur, pour mieux approcher son talent protéiforme dans son autre actualité, la pièce Livère, qui sera en sortie de résidence dès demain vendredi 15h (entrée libre) au Théâtre des Chimères de Biarritz par la compagnie Entre les Gouttes, avant d’être donnée en mars et avril dans le Pays basque :

  • le 16 mars, Salle Elkartetxea à Ainhoa à 20h30
    le 2 avril à Saubion, salle municipale à 11h et 16h
    le 14 avril, au Colisée à Biarritz à 19h.

Un touchant spectacle en perspective, mis en scène par Lise Hervio, qui met en valeur avec finesse l’écriture et les émotions profondes de l’enfant qui peine à trouver sa place. Avec les formidables Emmanuelle Thomé et Sophie Katelnik, et une scénographie ludique et mobile de Francisco Dussourd.

« Livère » de Stéphane Jaubertie, par la Cie Entre les Gouttes

Né à Périgueux en 1970, Stéphane Jaubertie est aujourd’hui l’un des auteurs contemporains de théâtre les plus joués dans le théâtre public en France.

De 2006 à 2013, il a été auteur associé au Théâtre Nouvelle Génération-CDN de Lyon, et tous ses textes sont publiés aux Éditions Théâtrales en collections jeunesse et adulte, qui se jouent depuis dix ans un peu partout en France.

L’actualité de cet auteur est aussi éditoriale puisqu’une nouvelle pièce paraît aujourd’hui, Etat sauvage.

Une pièce à deux personnages, tendue et forte.

Début de la pièce à découvrir ici 

« Une chenille dans le coeur » de Stéphane Jaubertie, par le Troupuscule ThéâtreDans ses pièces, les enfants, plus matures que les adultes, sont confrontés à des rapports familiaux difficiles et sont passés maîtres dans l’art de la débrouille. La fenêtre de l’imaginaire proposé, et la théâtralité des pièces, permettent dès lors de voyager avec les personnages dans des lieux inédits, dans un cœur, ou dans un jardin secret, à charge pour le metteur en scène de les faire exister sur scène.

« D’où tu es, si tu regardes bien, tu peux voir dans le noir. Tu peux voir l’enfant seul, dans son lit. Regarde. Tu verras qu’il ne dort pas. Il a les yeux ouverts, et dans ses yeux, il y a des images » : cette voix intime que le public écoute s’adresse toujours à son attention d’auditeur/spectateur.

Sans renier le jeu très présent de ressorts comiques imparables, ses mots questionnent aussi des thèmes sensibles : la solitude, l’abandon, la mort, la maladie. Et, prenant des allures de fables initiatiques, elles sont souvent peuplées de personnages extraordinaires.

Un « Facteur Chuvul » qui parle en « u » et sa femme « Macha Chaval » qui parle en « a » dans Yaël Tautavel ou l’enfance de l’art, « Anita la bonne fée » ou « Jilette » la mémé pleine d’humanité qui perd la tête dans Jojo au bord du monde, un père qui devient petit comme une cerise puis un pépin de citron avant de re-grandir, ainsi qu’une mère grain de maïs, dans Everest.

La violence est également présente dans ces histoires mais elle est souvent cachée sous une vitalité, une drôlerie et une humanité extraordinaires : sur des sujets réalistes, la patte de Stéphane Jaubertie est sans doute de continuer de livrer une poésie et une finesse qui ne masquent pourtant pas la dureté des situations.

De fait, l’auteur réserve un côté plus sombre à ses pièces pour « grands » comme le tout nouveau Etat sauvage : ici, la rencontre entre « L’Un » et « L’Autre », que l’on prend d’abord pour un duo du théâtre de l’absurde, drôle et intrigant, se transforme en véritable cauchemar.


Compagnonnage avec Stéphane Jaubertie, la Scène Nationale Sud Aquitain, des écoles bayonnaises et des artistes professionnels et amateurs


Stéphane Jaubertie à l’école Jean-Cavaillès de Bayonne

Depuis son camp de base bayonnais, l’auteur sillonne également les routes françaises en animant des « ateliers d’écriture dynamique », selon une méthode éprouvée entre écriture et jeu : il est également même chargé de cours à la Sorbonne Nouvelle à Paris pour assurer ce type d’ateliers d’écriture.

A l’automne 2016, Stéphane Jaubertie a fait écrire une pièce à des élèves de cinq écoles primaires bayonnaises du réseau de réussite scolaire, du CE2 au CM2 (Aristide-Briand, Jean-Cavaillès, Jules-Ferry, Piere-Brossolette, Charles-Malégarie).

La pièce, dont le titre a été choisi par les élèves, Anna et les étoiles, a été ensuite publiée et sera jouée au Théâtre de Bayonne par des adolescents de la Teen compagnie. Des travaux graphiques des élèves des cinq écoles vont être utilisés pour le livret et les décors.

En parallèle, ces élèves bayonnais vont voir Une chenille dans le cœur à la Scène nationale. Une façon pour des enfants de 9-10 ans  de se frotter au cœur du théâtre : l’écriture (guidée par un fin connaisseur de la mécanique théâtrale) et la représentation (leur texte mis en jeu par d’autres et un spectacle professionnel).

 


Une chenille dans le cœur par Troupuscule Théâtre


Que se passe-t-il quand une enfant de dix ans, contrainte de vivre serrée dans un corset de bois devenu trop étroit, rencontre un bûcheron un peu sauvage qui a coupé tous les arbres ? Tous, pas tout à fait : à côté de son cabanon subsiste le dernier arbre du pays. Pour que l’enfant vive, il faut tailler dans son cœur un corset neuf qui lui permettra de grandir. Mais cet arbre, le bûcheron l’a promis, il ne l’abattra jamais. Pourtant l’enfant compte sur lui. Ils se racontent alors des histoires de loups, d’amour et de mères parties trop tôt. Ils se titillent, s’émeuvent et s’apprivoisent. Se mêle au dialogue la voix de la Présence, à la fois conteuse et figure maternelle.

Stéphane Jaubertie le présente ainsi :

« J’aime bien le terrain allégorique, qui parle aussi bien à l’enfant qu’à l’adulte. La plupart de mes pièces sont tout public parce que, en faisant un détour poétique, je rends plus accessible le texte à partir de 8/9 ans. Ensuite, chacun le reçoit à sa manière. Dans Une chenille dans le cœur, quand le bûcheron est traité de « bourrique ultralibérale », les enfants rient à cause du mot bourrique, mais ils comprennent bien aussi dans l’histoire le côté libéral de ce bûcheron à qui l’on donnait des sous pour couper les arbres dans la forêt et qui a fini par presque tous les couper  »

Mariana Lézin, metteur en scène de Troupuscule Théâtre, décrit ainsi son projet :

« C’est en passant par ce conte merveilleux, cet ailleurs, ce pays qui existe dans l’imaginaire où tout est possible, en interrogeant d’autres moyens pour réinventer l’espace et le temps, que je voudrais questionner le rapport social à l’altérité. »

La mise en scène, au moyen de projections vidéos, met au centre du spectacle l’arbre survivant, enjeu du rapport entre les deux personnages, pour offrir un conte pour petits et grands.


Le mercredi 25 janvier à 15h à Bayonne, tous les renseignements sur le site de la Scène Nationale Sud-Aquitain

Calendrier de la tournée du spectacle : http://www.troupuscule.fr/calendrier.html


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.