Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Wheels&Waves 2015 à Biarritz : d’une envie de potes jusqu’à l’évènement d’aujourd’hui

8 juin 2015 > > Soyez le premier à réagir !

Du 11 au 14 juin, Biarritz accueille le festival Wheels&Waves 2015, un univers de collectionneurs et d’esthétiques croisées en mode easy rider, une idée de quelques potes basco-Toulousains devenue un événement d’ampleur internationale.

Le programme du Wheels&Waves 2015 est désormais en distribution sur Biarritz, qui annonce l’évènement de la Cité de l’Océan, du 11 au 14 juin prochain, mais la fébrilité a déjà saisi la cité balnéaire : tout le parc hôtelier a été pris d’assaut, un mois avant le début de la saison estivale.

Sur le dépliant noir, on y trouve la simple mention « Southsiders presents… », l’alias de ces quatre potes qui, du côté de Toulouse, ont imaginé il y a 6 ans ce rendez-vous de passionnés de vieilles bécanes.Thierry, Julien, Jérôme et Vincent, ces « gars du sud », avaient invité à un premier rendez-vous de bikers, une quinzaine de motos les ayant rejoint au bar des Cent Marches, sur la côte biarrote.

wheels-waves-2015-1« L’envie d’un gueuleton entre nous, un ride dans la campagne basque, rien de formel », une invitation à laquelle répondra un pote américain, venu pour cette simple occasion.

En 2010, le ralliement est organisé sur Toulouse, quelques jours où les rejoignent des artistes, une première expo de photos, « ça a donné le genre ».

wheels-waves-2015-9Et puis il y a cette date-clé de 2011, quand est investie une vaste demeure ancienne toulousaine, un cadre somptueux pour un « entre soi », public pour la 1ère fois, qui rallie 5 à 600 personnes, les adeptes croisent les collectionneurs, la passion au centre d’un rassemblement où le nom n’est pas encore né : l’évidence, elle, saisit tout le monde.

« Un lieu, sa magie, et un mot d’ordre : l’esthétique » : la ligne droite est fixée, et elle ne cessera de se nourrir de tout ce que cet univers porte de culture, des arts plastiques à la musique ou au cinéma.

wheels-waves-2015-10Retour à Biarritz en 2012, où le Château de Brindos s’ouvre au premier Wheels&Waves officiel, les participants affluent du monde entier, sur leurs motos sorties des garages où elles sont chouchoutées, mais également en voitures de collection, comme cette Bentley 1927 de course qui débarque d’Angleterre.

2013 est l’année où la création d’un village s’impose, il faut passer par une autorisation municipale, et les Southsiders doivent frapper à la porte du Maire, Didier Borotra, pour solliciter son installation à la Côte des Basques, face à la mer, et à distance respectable des habitations huppées de la ville.

wheels-waves-2015-5Connu pour être autant imprévisible que catégorique dans ses choix, Borotra valide pourtant et propose un lieu bien plus somptueux, au pied du phare de Biarritz qui identifie visuellement la ville à l’international.

Ça prend, au-delà même des capacités du site, quand, en 2014, 4.000 personnes participent à l’événement, passent de stands en stands où l’on peut croiser des designers du monde entier, des expos et des premiers concerts.

wheels-waves-2015-8En 2015, une valse-hésitation municipale ne dure que le temps d’en prendre connaissance.

Car le monde entier, le leur en tout cas, semble bien s’être donné rendez-vous à Biarritz.

De ces aristocrates anglais qui traverseront la France à ces bikers américains ou japonais, au guidon de leurs bécanes d’art, à celui-là qui viendra de Hollande en mobylette comme l’an passé.

Et les firmes motos sont également là, une Allemande ayant invité 5 designers japonais à faire un concours de customization sur ses motos d’origine.

Dès ce jeudi 11 juin s’ouvrira le Village à la Cité, un Surf Contest baptisant l’édition 2015 dès 9h30. Avant que, à partir de 19h, soit ouverte la galerie publique d’exposition Artide II, au 18 avenue Foch de Biarritz.

Le moment sera donc venu de comprendre l’esprit partagé du Wheels&Waves.

Pas le lieu ni le moment de montrer qui a la plus grosse, mais l’envie de regrouper ceux pour qui la moto introduit à un monde investi d’imaginaires, de codes, de pratiques, d’esthétiques, le mot « rencontres » formant un dénominateur commun au programme concocté.

wheels-waves-2015-11« 20 euros le pass 4 jours » sera la somme à débourser pour se balader dans le village dressé face à la mer, devant la Cité de l’Océan, pour une série de concerts et de projections de films en plein air : un rapprochement instinctif et immédiat a conduit les Southsiders et le Motor Film Festival de Brooklyn à s’y retrouver. « Par envie, on ne se laisse rien imposer, de toute façon », explicite Vincent.

Dans le programme, y figurent aussi deux rendez-vous particuliers.

wheels-waves-2015-7Un Ride qui fera une boucle de l’autre côté des Pyrénées, le samedi 14 juin, trois circuits de 75 km, 310 km et 330 km.

Et une course de 400 mètres au sommet du Jaizquibel, face à la mer, particulièrement préparée avec le soutien de la Fédération locale des motards.

wheels-waves-2015-6Certes, les motos risquent de faire au moins autant de bruit que l’aéroport de Biarritz, à proximité, mais il est possible que même les pilotes des avions jettent un coup d’œil sur ces défilés sur les routes avoisinantes.

Possible aussi qu’ils regrettent de quitter la zone, tant ce Wheels&Waves est assurément un événement unique, « son organisation nous prend désormais 6 mois de l’année », précisent ses organisateurs.

Sans que cela ne suscite la moindre grimace sur les visage de ces Southsiders.

wheels-waves-2015-4


Portraits, rencontres, compte-rendus : à suivre, toute la semaine, dans Eklektika, comme en a décidé unanimement notre équipe.

Tout le programme sur le site de Wheels&Waves 2015.


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.