Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Wheels and Waves : ein grossss parodie contre les hésitations de Biarritz

22 mai 2015 > > 2 commentaires

Le casse-tête municipal de Biarritz de valider définitivement son soutien à la venue des 4.000 motos de Wheels and Waves, du 11 au 14 juin prochain, a accouché d’une parodie Internet particulièrement jouissive.

L’événement Wheels and Waves, prévu à Biarritz du 11 au 14 juin prochain, ne fait pas couler que de l’essence, de la bière et des larmes de sueur sur la côte basque, lieu choisi d’un rassemblement de 4.000 motos de collection près de la Cité de l’Océan.

Face aux hésitations actuelles de la municipalité, l’humour y a trouvé une place inattendue.

Les raisons de la colère ?

Un festival de contre-culture lui est accolé à la Cité de L’Océan, avec toute une série de concerts nocturnes et de ballades dans l’arrière-pays, alors que les motos seraient tenues d’être laissées (bien) à l’écart, à la Halle d’Iraty, en périphérie de la Ville.

« Faire prendre un bus à des bikers, c’est comme obliger des socios du BO à s’habiller en bleu et blanc pour aller à Aguilera ! Et pourquoi pas les obliger à boire de la Contrex tant qu’on y est ? »

wheels-and-waves-6

Crédit photo : Alberto Garcia Alix, W&W 2013

Malgré son soutien affiché en septembre dernier à ce rassemblement, le maire de la Ville, Michel Veunac semble redouter aujourd’hui l’impact de ces engins sur cette bonne vieille cité balnéaire, à trois semaines de sa tenue.

La vidéo parodique le rappelle, une dose certaine de pertinence rejoignant son impertinence.

Des emplois biarrots sont directement liés au tourisme », rappelle la vidéo, « rien que la délégation Harley-Davidson, c’est 40 chambres à l’Hôtel du Palais, et 4.000 personnes qui animent Biarritz ».

wheels-and-waves-5

Crédit photo : Alberto Garcia Alix, W&W 2013

Et de rappeler également que, à un court raid près de là, dans la ville de Donostia, « Capitale européenne de la (moto)culture en 2016 », l’invitation est bien plus franche et enthousiaste.

Pour l’heure, ce qui est désignée comme « la belle connerie du Maire » a trouvé un premier modus vivendi : au vu du nombre impressionnant d’engins attendu, les motos d’avant 1975 seront garées à la Cité de l’Océan, les plus récentes étant dirigées vers la Halle d’Iraty.

Crédit photo : Alberto Garcia Alix, W&W 2013

L’aventure Wheels and Waves ne fait que commencer, Eklektika en est un observateur attentif et enthousiaste.


 

wheels-and-waves-1Cette réponse n’est pas celle (officiellement) de l’organisateur, mais est l’une des répliques bien senties et hilarantes de la parodie qui en a été faite, baptisée « Hitler et Wheels and Waves 2015 », telle que postée sur le site Caption Generator (permettant d’ajouter soi-même des sous-titres à une vidéo détournée).

Tiré du film allemand La Chute réalisé par Oliver Hirschbiegel en 2004, cette séquence vidéo est la cible de multiples détournements, mais celui-ci vaut son pesant (local) de cacahuètes.


 


Commentaires

2 réponses à Wheels and Waves : ein grossss parodie contre les hésitations de Biarritz

  1. iribarren jean claude dit :

    super
    vaut effectivement un énorme paquet de cacahuètes

  2. HOURCADE dit :

    MDR ! Et mieux qu’une lettre anonyme ! Mais bon il faut bien que vieillesse passe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.