Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

ZAWP de Bilbao : la culture manifeste dans les friches industrielles [1/2]

14 janvier 2015 > > Soyez le premier à réagir !

Après la destruction de l’ancien port industriel du quartier Zorrotzaurre et avant que ne soit construit « le Manhattan de Bilbao », l’art s’organise et cultive sa place dans une expérience d’autogestion culturelle fascinante.

Zorrotzaurre, cette presqu’île du fleuve de Bilbao qui deviendra une île, fin 2015, et qui fera ensuite l’objet d’une régénération urbaine pour devenir le “Manhattan de Bilbao”, ne figure pas (encore) sur la carte touristique de l’Office de Tourisme de Bilbao.

Sur la carte culturelle, par contre, Zorrotzaurre s’impose de plus en plus depuis que des artistes et des associations y ont investi plusieurs friches industrielles abandonnées, les transformant en hauts lieux de la culture émergente et alternative.

zawp-11

Crédit photo : ZAWP Flickr

Une brève présentation par Frederik Verbeke pour Eklektika de l’offre culturelle du mois de janvier pour vous inciter à rajouter ce quartier au parcours de vos prochaines déambulations culturelles à Bilbao.

zawp-bilbao-une-2

Crédit photo : Frederik Verbeke


« Il faut cultiver son jardin »

zawp-4

Crédit photo : Frederik Verbeke

Lancé par l’association culturelle hACERIA arteak (contraction de “haver” – faire – et “aceria” – aciérie – en espagnol) en 2008, le mouvement ZAWP – Zorrotzaurre Art Work in Progress – a récupéré de nombreux espaces industriels désaffectés et a transformé les friches en espaces de création artistique, situés à une vingtaine de minutes à pied du musée Guggenheim.

zawp-13

Crédit photo : ZAWP Flickr

Ce qui fut jadis un port où l’on échangeait des marchandises est devenu aujourd’hui un rivage de connaissances, d’échanges, d’art, de cultures, d’innovations technologiques et sociales.

Ce quartier historique est de fait un véritable lieu d’expérimentations et de créativité, une presqu’île où la culture fleurit sur les décombres du passé industriel grâce à l’effort des collectifs et des associations.

zawp-2

Crédit photo : Frederik Verbeke

En cultivant leur jardin, voire leur friche industrielle, ils ont réussi à maintenir vivant l’âme du quartier qui sera transformé radicalement dans les années qui viennent suite à l’exécution du plan d’aménagement conçu par la « star-architecte » anglo-irakienne Zaha Hadid, lauréate du Prix Pritzker d’Architecture 2004.

projet-Zaha-Hadid


Concerts de jazz

zawp-17

Crédit photo : ZAWP Flickr

Chaque vendredi soir, l’hACERIA Aretoa propose des concerts de jazz, en mettant résolument l’accent sur les artistes émergents et innovants.

Les artistes les plus prometteurs de la région s’y sont produits, comme Krzysztof Sandecki (sax), Alberto Madrid (contrebasse), Abraham de Román (sax), Jorge Castañeda (piano), Borja Barrueta (percussion), Andrej Olejnizak (sax), entre tant d’autres.

Grâce à sa collaboration avec les conservatoires supérieurs de musique du Pays Basque, le Club de Jazz de l’hACERIA est en train de devenir un lieu incontournable de la scène émergente et une pépinière de musiciens. Voici des vidéos qui en témoignent : http://vimeo.com/user13980235/videos

Maldataskull

Crédit photo : ZAWP Flickr

Le trio Maldataskull y a été en concert ce vendredi 9 janvier. Ce trio de jeunes musiciens madrilènes formés au conservatoire Musikene de San Sebastian a présenté son premier album. Créé il y a moins de trois ans, le trio s’était déjà produit à plusieurs festivals, parmi eux au Heineken Jazzaldia, le festival de jazz de San Sebastian, au festival international de jazz de Bueño (Oviedo) et au festival international de jazz & blues de Ribadeo (Lugo).

zawp-jazz

Crédit photo : ZAWP Flickr

Le vendredi soir 16 janvier, une nouvelle session de “Didi Jazz” y est programmée. Une soirée didactique où le jazz band de l’hACERIA invite le grand public à découvrir et à se familiariser avec les différents styles et courants musicaux du jazz. Il s’agit d’un projet développé en collaboration avec l’équipe de jazz de l’école de musique de Getxo.

Julio Andrade Arteaga (contrebasse) sera à l’affiche le vendredi 23 janvier. Né à Caracas, il s’est produit avec de nombreux artistes du Pays Basque, dont Pantxoa et Peio, Gontzal Mendibil, Mikel Urdangarin, Kepa Junkera, Gozategi Anaiak et, dans le monde du jazz, avec des musiciens locaux comme José Luis Calan, Blas Fernandez ou Javier Alzola, entre autres.

Le Totem Trio, formé par Juan Sebastian Vazquez (piano), Kike Lafuente (contrebasse) et Aritza Castro (percussion), se produira le vendredi 30 janvier.


Flamenco, musique électro-acoustique et performances musicales

flamenco

Crédit photo : ZAWP Flickr

Outre le jazz, la salle de l’hACERIA accueille aussi dans sa programmation des concerts de flamenco et de musique électro-acoustique.

La première soirée de flamenco de 2015 a eu lieu ce samedi dernier, avec le groupe local El Tiempo. Le samedi 17 janvier, Inazio Escudero et le Cercle des Mallissimalistes & Xabier Querel seront à l’affiche à l’occasion des concerts “Tester”, ces concerts qui se veulent “un point de rencontre entre des propositions d’avant-garde avec une touche techno” et qui offrent des des initiatives expérimentales où se interagissent la musique électronique, l’art sonore, des performances multimédia, de l’art vidéo et la danse.

zawp-tester

Crédit photo : ZAWP Flickr

Le samedi 24 janvier, l’actrice et soprano basque Miren de Miguel proposera sa performance musicale “Tutte contro Verdi”, un spectacle où se mêlent le théâtre et le chant lyrique et qui se penche sur les contradictions entre l’opéra et le féminisme.

Avec son spectacle, Miren de Miguel invite à réfléchir sur le rôle de la femme dans l’univers lyrique de Verdi et à critiquer une société dominée par l’homme (patriarcat). Tout en conservant la musique, elle modifie les paroles des plus beaux airs de Verdi et leur donne une dimension plus féministe.


Marché aux puces musical, soirées de danse et rencontres

zawp-18

Crédit photo : ZAWP Flickr

Le ZAWP de Bilbao organise aussi régulièrement des rencontres, des soirées de danse, des ateliers et des marchés.

Comme chaque dernier dimanche du mois, la salle Garabia ZAWP accueillera le 25 janvier un marché aux puces musical, “MuMe” (Musika Merkatua), réservé exclusivement à la vente de matériel (cd, vinyles, partitions,…) et instruments de musique. Un lieu de rencontre pour musiciens, luthiers, producteurs musicaux et collectionneurs.

zawp-6

Crédit photo : Frederik Verbeke

Le samedi 17 janvier, une soirée lindy-hop est organisée, avec une heure de cours et trois heures de swing party. Et tout au long de l’année des cours de flamenco sont programmés.

Un autre rendez-vous traditionnel du ZAWP est “The Art of Living”, une soirée de rencontre avec des artistes locaux.

zawp-16

Crédit photo : ZAWP Flickr

Une soirée artistique qui se déroule principalement en anglais, l’objectif étant de pratiquer l’anglais entourés d’art. Le premier “Art of Living” a eu lieu ce samedi 10 janvier, le deuxième est programmé le samedi 7 février.


Arts scéniques

Crédit photo : Frederik Verbeke

À côté du ZAWP se trouve aussi la salle “Pabellón Nº6”, un pavillon transformé en salle d’arts scéniques.

zawp-theatre

Crédit photo : ZAWP Flickr

Cette salle, qui s’ouvre souvent à des jeunes compagnies émergentes de la scène basque et espagnole, offre une des programmations théâtrales plus intéressantes de la capitale biscayenne, tout en organisant aussi des soirées littéraires ou des expositions.

zawp-coworking

Crédit photo : ZAWP Flickr

D’autres pavillons de la zone accueillent des espaces de coworking, des résidences d’artistes, une start-up de fabrication de jeux vidéo (Delirium Studios), etc.


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.