Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Et Zebda a applaudi les Cherokees d’Ondres

25 novembre 2014 > > Un commentaire

Ondres, quelque part sur la nationale. Pour preuve, l’adresse de la mairie :  2189, avenue du 11/11/1918.

Et Capranie, une salle du nom d’un lieu dit, ancienne ferme du village réinvestie de vie.

zebda-cherokees-ondres-1On y danse, on y chante et parfois ça se sait.

Exemple, ce samedi 22 novembre, 800 spectateurs sans compter les enfants de moins de 12ans qui entrent gratos, disons une trentaine. Et sur scène, 7 joyeux fous furieux heureux de balancer accent et décibels, soit au total, 837 personnes branchés sur de l’échange vital.

Francis, Ondres

Francis, Ondres – © Ramuntxo Yallah

zebda-cherokees-ondres-11

© Ramuntxo Yallah

© Ramuntxo Yallah

© Ramuntxo Yallah

Z’ont bien fait les Zebda de se remarier. Faire le tour des copains pour annoncer la bonne nouvelle, c’était il y a 3 ans à Ondres, déjà.

Là c’est leur dernier album, Comme des Cherokees, qu’ils baptisent.

zebda-cherokees-ondres-11

© Ramuntxo Yallah

zebda-cherokees-ondres-15

© Ramuntxo Yallah

La fête qu’on réserve aux amis, l’équipe de Francis, le chef du service culture en tête, et les autres, prêts à rappliquer pour prouver que la vie ne vaut que partagée.

C’est bingo salle Capranie, face à Magyd, Mouss, Hakim et les autres qui se donnent et prennent comme des fous ; une mer de bras levés, de corps balancés, de paroles criées.

© Ramuntxo Yallah

© Ramuntxo Yallah

© Ramuntxo Yallah

© Ramuntxo Yallah

Atlas portant le monde sur ses épaules, Magyd, le poète du social, fait la danse de l’ours, les frangins Amokrane scandent leur credo par des bonds libérés de toute attraction.

© Ramuntxo Yallah

© Ramuntxo Yallah

© Ramuntxo Yallah

© Ramuntxo Yallah

Derrière, ça assure terrible, musiciens et lumières en transe, la bonne chaleur circule, ça vous a des airs de grand soir !

« On se sent chez nous !« , « …l’envie de vous retrouver » , « merci de nous donner des jambes ! »

Du nouveau, Les Petits pas, Un je ne sais quoi, Les Chibanis en honneur à leurs pères ces héros, et de l’historique Le Bruit et l’Odeur, Y’a pas d’arrangement, Tomber la chemise, et tout ce que les Toulousains ont donné à moudre et qui revient force 8.

© Ramuntxo Yallah

© Ramuntxo Yallah

zebda-cherokees-ondres-4

© Ramuntxo Yallah

zebda-cherokees-ondres-5

© Ramuntxo Yallah

Dans la salle, le bar était resté ouvert, les gosses dormaient un peu partout, au fond les potes discutaient.

Qu’était devenu le  type en noir, crane nickel, qui avait dit à sa compagne : « j’aime pas l’accent, c’est ringard ! » ?

Le trio pour s’arracher enfin, après plusieurs rappels, peut attaquer Motivés, chant universel, merci Druon, merci Kessel, merci Magyd, merci vous autres.

zebda-cherokees-ondres-17

© Ramuntxo Yallah

zebda-cherokees-ondres-16

© Ramuntxo Yallah

Adiou, milesker, salam alaykum, on se reverra !

Pour l »heure, la foule s’est laissée happer par la nuit douce et joyeuse.

Le prochain rendez-vous du Peuple d’Ondres avec sa salle Capranie est connu, avec la venue le 6 février prochain de Charlélie Couture, on vous racontera ça aussi…

charlelie-couture-ondres

© Ramuntxo Yallah


Commentaires

Une réponse à Et Zebda a applaudi les Cherokees d’Ondres

  1. […] Ondres, quelque part sur la nationale. Pour preuve, l’adresse de la mairie : 2189, avenue du 11/11/1918.Et Capranie, une salle du nom d’un lieu dit, ancienne ferme du village réinvestie de vie.On y danse, on y chante et parfois ça se sait.Exemple, ce vendredi 22 novembre, 800 spectateurs sans compter les enfants de moins de 12ans qui entrent gratos, disons une trentaine. Et sur scène, 7 joyeux fous furieux heureux de balancer accent et décibels, soit au total, 837 personnes branchés sur de l’échange vital.  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.