Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Le réalisateur basque Asier Altuna, invité légitime de Zinegin Festibala

18 novembre 2015 > > Soyez le premier à réagir !

Du 19 au 22 novembre, le festival de cinéma basque Zinegin Festibala a eu la bonne idée d’inviter le cinéaste Asier Altuna, dont la projection encore inédite de son nouveau film Amama vaut la peine de remettre en question votre carnet de bal.

Avec sa 4ème édition de festival dédié depuis Hasparren au cinéma basque, Zinegin Festibala est une fenêtre ouverte sur des productions portant images de ce pays, conçue comme « une bulle d’oxygène pour la culture basque ».

Dans les difficultés de ne pouvoir concrètement compter sur une forte production cinématographique au Nord, le Pays Basque sud continue d’alimenter ses grilles de programme, du 19 au 22 novembre, sans doute déplacées judicieusement dans le calendrier quand les éditions précédentes se tenaient fin décembre.

Au programme cette année encore, des fictions et des documentaires, des long-métrages et des court-métrages, mais surtout un invité de marque, le réalisateur Asier Altuna (né à Bergara en 1969) qui a acquis légitimement le statut de cinéaste majeur du Pays basque.

zinegin-asier-altunaAvant lui, Antton Ezeiza (1935-2011) ou Julio Medem s’étaient vu confiés cette txapeldun, mais depuis une décennie, c’est bien le réalisateur de Aupa Extebeste (2005) – en photo de Une -, Bertsolari (2011) et du récent Amama (2015, encore inédit au Pays basque Nord) qui porte à la fois cette distinction et le respect qui en découle.

Ses longs (fictions ou documentaire) et également ses courts métrages (dont Zela Trovke, 2013 – 80 festivals internationaux et 21 Prix) portent aujourd’hui résonance d’une écriture singulière, qui force l’admiration.

zinegin-bertsolari-altuna

‘Bertsolari’, d’Asier Altuna

La patte d’Asier est perceptible, dans cette poétisation de la mise en scène, qu’il ne cesse de faire osciller entre la réalité de la terre foulée et un monde onirique et lyrique qui rejoint les images écrites du grand poète basque Bernardo Atxaga.

L’occasion est donc belle de rencontrer ce réalisateur qui vous jurera main sur le coeur de n’être que la partie visible d’un iceberg basque localisé dans la société de production Txintxua Films (Pasaia), entouré de ses indispensables compagnons de route, Telmo Esnal pour des co-réalisations ou le réalisateur et monteur hendayais Laurent Dufrèche.

zinemaldia-2015-2

‘Amama’ d’Asier Altuna

Ce samedi 21 novembre à 21h au Cinéma Haritz Barne d’Hasparren, tous ces mots lus dans l’article prendront sens, en découvrant ce Amama qui a fait sensation au dernier Festival International de cinéma de Donostia, dont il est reparti avec le Prix réservé à la meilleure production basque de l’année.

zinemaldia-2015-une

‘Amama’ d’Asier Altuna

Plongés dans l’univers familial rural d’une ferme qui s’éteint, le fils et la fille sont les protagonistes du conflit entre monde paysan et monde citadin, portant également le choc entre tradition et modernité, et l’incompréhension entre deux générations. Deux manières différentes de faire face à la vie. Entre un monde qui disparait et un autre qui s’installe, un témoin silencieux : la grand-mère (amama).

Deux films retiennent particulièrement l’attention de cette édition 2015.

zinegin-80-egunean80 egunean, de Jose Mari Goenaga et Jon Garaño (2010 – 1h45) porte un pitch aussi sexy qu’une tranche de mortadelle sous cellophane (un hôpital, deux vielles dames qui se retrouvent et découvrent que l’homosexualité peut faire vaciller des coeurs pourtant usés), mais le film a su vaincre cela, sa carrière internationale l’ayant consacré comme une vraie émotion.

zinegin-gernikaEnfin, le Zinegin Festibala 2015 permettra de découvrir le documentaire Gernika Batailoia de Iban Gonzalez  (2015 – 1h10), pour le retour en 1945, au moment où le gouvernement basque en exil fait le choix de la coalition militaire avec des militants d’idéologies différentes afin d’atteindre le même objectif : la liberté. Des patriotes basques (abertzale), des socialistes, des anarchistes : retour sur une aventure humaine, réunie sous un même étendard, à qui le documentaire n’avait pas encore rendu l’hommage mérité.


Les grilles de programmation du Zinegin Festibala 2015

zinegin-programme

(cliquer pour agrandir)

 


zinegin-afficheTous les films basques sous-titrés en français, et l’inverse également, et plus encore : tous les renseignements sur le site de Zinegin Festibala


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.